IPO: Marsa Maroc fait l’unanimité auprès des analystes

Portuaire
Typography

Casablanca - Présentée comme une valeur de rendement, Marsa Maroc a, entre autres, la faveur des analystes de BMCE Capital Bourse, du Crédit du Maroc Capital (CDMC) et de Sogécapital Bourse, qui recommandent de souscrire à l’introduction en bourse (IPO) de l’opérateur portuaire.

Leader de la manutention portuaire au Maroc, avec une part de marché de 44 pc du trafic national en tonnages en 2015 et une présence significative dans l'ensemble des ports de commerce marocains (à l'exception de celui de Tan Tan), Marsa Maroc fait son entrée en bourse par la cession de 40 pc de son capital.

Bénéficiant du positionnement géostratégique du Royaume au niveau du Grand Maghreb et de l'Afrique, tant en termes d'échanges commerciaux que de trafic de passagers, Marsa Maroc, qui jouit d’une situation financière équilibrée, va intégrer le 1er compartiment de la Bourse de Casablanca par la cession de 29.358.240 actions.

Opération de privatisation d’envergure, l’PO, qui a tenu le marché en haleine depuis quelques années et dont le montant global s’élève à 1,9 milliard de dirhams (MMDH), est la plus importante qu’ait connue le marché boursier marocain depuis 2009.

La période de souscription s'étalera du 20 au 30 courant 2016 inclus, avec une possibilité de clôture anticipée le 23 juin 2016. L’action sera vendue au prix ferme de référence de 65 dirhams, mais une décote additionnelle sera proposée aux personnes physiques.

Si pour le CDMC, l’évaluation de Marsa Marsa permet d’aboutir à un prix théorique de 81 dirhams par action, représentant une décote de 19,7 pc par rapport au prix de l’IPO de 65 dirhams, les analystes de BMCE Capital Bourse mettent en avant un prix de 69 dirhams, faisant ressortir un upside de 6,9 pc, pour des niveaux de P/E (ratio cours sur bénéfices) établis à 23,5x en 2016e et à 18,7x en 2017e. 

Les deux sociétés de bourse, qui voient de bon œil cette IPO, sont unanimes, toutefois, en ce qui concerne le rendement de dividende estimé à 5,2 pc sur l’horizon 2016-2017, dans un contexte de baisse des taux (Bons de Trésor 10 ans à 2,74 pc).

Dans le même sillage, Idriss Berrada, Directeur Général d’Attijari Finances Corp, conseiller financier et coordinateur global de l’IPO a estimé que la proportion du capital introduit (40 pc), supérieure à la moyenne des dernières opérations d’IPO, devrait permettre de doper les échanges sur ce titre.

Plus généralement, l’opération pourrait contribuer à enclencher une dynamique vertueuse sur la Bourse de Casablanca en participant à l’augmentation des échanges et en aidant potentiellement à relancer la dynamique des IPO, a-t-il espéré.

S’agissant des indicateurs financiers, les avis convergent quant à la solidité de l’assise financière de la société, avec une trésorerie nette de 1,5 milliard de dirhams (MMDH) lui permettant de financer confortablement ses investissements futurs, et des réalisations en constante amélioration.

En effet, le concessionnaire maritime a réalisé, en 2015, un chiffre d’affaires (CA) de 2,17 MMDH, en progression de 7,3 pc par rapport à une année auparavant, en lien, notamment, avec les révisions tarifaires opérées et ce malgré la baisse de 8,4 pc du trafic global traité. La répartition du CA est concentrée à hauteur de 91 pc sur les prestations de manutention et de stockage.

Sur les trois derniers exercices, Marsa Maroc présente aussi un endettement financier net largement négatif passant de -873 millions de dirhams (MDH), en 2013 à -1,45 MDH en 2015.

Cet excédent de trésorerie découle, essentiellement, de la baisse des dettes de financement de 7 MDH à 67 MDH en 2015 et de la hausse de 34,5 pc (+363 MDH) des titres et valeurs de placement par rapport à 2014, laquelle contribue à augmenter la réserve de trésorerie de la société.

Les analystes financiers n'ont pas manqué de mettre en exergue la conformité des indicateurs de performance opérationnelle de l'opérateur portuaire aux standards internationaux, notamment, le délai d'attente des navires qui est passé de 57 heures en 2007 à 3 heures en 2015, ainsi que le délai de chargement qui s'établit à 25 minutes en 2015 contre plus d'une heure et demi en 2007.

En 2013, Marsa Maroc a obtenu la concession du terminal à conteneurs 3 du Port de Casablanca pour une mise en service prévue en octobre 2016 ainsi que la concession du terminal TC3 au port de Tanger Med II (MINTT), opérationnel en 2019, ce qui devra renforcer son leadership sur le moyen et long terme, ont-ils soutenu.

En outre, l’IPO, qui garantira à l’opérateur portuaire le recours à des financements externes, grâce à un accès direct aux marchés financiers pour accompagner son développement, devrait renforcer sa gouvernance ainsi que la politique de transparence et de performance dans laquelle il est inscrit, ont-ils ajouté.

Au terme de la présente IPO, la participation étatique passera à 60 pc du capital de Marsa Maroc suite à la cession de 40 pc du capital (30 pc flottant en Bourse, 10 pc en faveur d’investisseurs institutionnels liés par un Pacte d’Actionnaires).

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet