Un parfum de nouveau scandale au nouveau port de Safi : l’ANP adjuge un marché à une entreprise de remorquage italienne avec des conditions très très très préférentielles

Portuaire
Typography

Très cher port de Safi, cela pourrait être le titre d’un rapport que devrait écrire la cour des comptes sur le nouveau port Safi, tellement celui-ci est un concentré de scandales en tous genres, qui a couté et qui continuera de couter très cher au Maroc et cela pendant encore plusieurs décennies.

 

Ainsi, alors que le Maroc a accumulé plusieurs décennies d’expérience et d’expertise dans le domaine portuaire et qu’il sait même permis le luxe de se lancer, avec un grand succès dans une série de Mégaprojets de ports de transbordement de classe mondiale, comme le port de Tanger Med I, Tanger Med II et bientôt Nador West Med si jamais celui-ci voit le jour, nous voilà revenu à travers le scandale du nouveau port de Safi à la case départ, balayant d’un revers de la main tous ces acquis chèrement payés.

En effet, après le scandale des malfaçons constatées au niveau de la construction des infrastructures portuaires et qui a été reconnu officiellement par le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, nous voilà face à un nouveau scandale qui pointe déjà son nez relatif à la concession des services de remorquage au sein du nouveau port.

Cette fois-ci, le scandale vient du côté de l’Agence Nationale des Ports (ANP), qui est chargée selon la loi 15-02 d’organiser les différentes activités relatives à l’exploitation du port, notamment des services rendus aux navires et à la marchandise, par des prestataires de services qualifiés et à des prix compétitifs, car parfois ces derniers agissent en situation de monopole, comme c’est le cas du service de remorquage au port de Safi.

Ainsi, dans le cadre des préparatifs de l’entrée en service du nouveau port de Safi, l’ANP avait lancé en 2016 un appel à la concurrence pour sélectionner une société de remorquage pour assurer les prestations suivantes :

  • Le remorquage des bâtiments ;
  • L’assistance aux bâtiments en difficulté à l’intérieur et l’extérieur des ports ;
  • La location de remorqueurs pour des prestations au sein du port autres que celles ci-dessus.

Cet appel à concurrences a permis de favoriser un seul concurrent par rapport à d’autres : à travers notamment des exigences en termes d’équipements qui sont disproportionnés par rapport au délai accordé et à la demande réelle du port qui souffrait de plusieurs retards de chantiers.

C’est ainsi, qu’une société italienne de remorquage bien introduite mais qui n’a jamais mis un pied au Maroc, a été l’heureuse adjudicataire de la concession, pour une durée de vingt-cinq ans et à des conditions jugées très préférentielles.

En tout cas, une enquête est fortement conseillée pour se pencher de plus prêt sur les conditions de passation de ce marché pour en révéler tous les détails.

You might like also

Pas d'image disponible
Nous informons l’ensemble des opérateurs et clients du Port Tanger Med que l’horaire de travail pour l’activité Import / Export durant les jours fériés de l’AID AL FITR ci-dessous. …
5 Days ago
 Safirem poursuit ses opérations dans le nouveau port de Safi
La société de remorquage (SAFIREM) du nouveau port Safi Atlantique, continue sa montée en charge au fur et à mesure que le port accueille de nouveaux navires. …
5 Days ago
Régression de 13,1 % du trafic au port de Safi à fin avril
Safi – Le port de Safi a enregistré à fin avril dernier, une baisse de 13,1% du trafic transitant par cette structure portuaire, selon un rapport de l’Agence Nationale des Ports (ANP). …
7 Days ago
La plateforme de Jorf Lasfar augmente ses capacités de stockage et de transformation du soufre
La résilience reste le maître-mot pour les équipes industrielles du Groupe en cette période. Le rythme des chantiers industriels est toujours aussi soutenu. Au site de Jorf Lasfar, la réhabilitation des fondoirs de soufre bat son plein, le port n’ayant pas été impacté par la crise du COVID. …
7 Days ago
Recevez notre newsletter