Lancement au Maroc de l'audit volontaire de la sûreté et de la sécurité du secteur du transport maritime

Sécurité Maritime
Typography

L'Organisation maritime internationale (OMI) a lancé, lundi à Rabat, l'audit volontaire de la sûreté et de la sécurité du secteur du transport maritime, selon un communiqué du ministère de l'Equipement et du transport.

 

Cet audit, qui sera mené par une équipe d'experts de l'OMI, concernera tous les départements en charge du transport maritime, notamment le département de la Pêche maritime, le département de l'Environnement, la direction des Ports et du domaine public, la direction de la Météorologie nationale, l'Agence nationale des ports et l'autorité portuaire de Tanger Med, a indiqué le communiqué.

Au lendemain du «11 septembre», la sûreté maritime est devenue partie intégrante des responsabilités de l'OMI qui a lancé, en février 2002, un programme mondial de coopération technique sur la sûreté maritime, avant d'adopter des mesures spéciales conçues pour lutter contre les actes de terrorisme et permettre aux navires et aux installations portuaires de coopérer dans ce sens.

Le Maroc, qui a pris les mesures nécessaires pour s'assurer du respect des instruments internationaux dans le domaine et de leur application effective, s'est porté volontaire à cet exercice, précise le communiqué.

Les observations, qui seront formulées par les auditeurs, permettront d'identifier les forces et les déficiences de la mise en œuvre des conventions, afin d'élever la qualité des pavillons et de lutter contre les navires sous normes. Elles serviront également de base pour le plan d'action à mettre en œuvre afin que le pays soit prêt pour l'audit obligatoire, selon le ministère de l'Equipement et du transport.

En 2006, un programme facultatif d'audit a été mis en place pour renforcer davantage l'application effective des instruments de l'OMI par les Etats membres.

Le Maroc, Etat membre de l'OMI depuis 1962, a toujours adhéré à l'intégralité des objectifs de l'OMI en adoptant la plupart des instruments juridiques pertinents de l'organisation.

A ce jour, 69 Etats membres se sont portés volontaires à cet exercice et 53 audits ont été menés par l'OMI, représentant 40,6% du total des Etats membres de l'organisation.

Le Mardi 10 septembre 2013 (Par MAP)