L'ANP déclare officiellement qu'elle a atteint son niveau d'incompétence (Principe de Peter)

Sécurité Maritime
Typography

Il est bien connu dans la science des organisations, que tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence. Ce célèbre principe de sociologie des organisations, édicté par Mr Laurence Peter  dont il porte le nom d'ailleurs, semble s'appliquer aujourd'hui non plus seulement pour les personnes mais également pour les organisations. 

 

En effet, l'Agence Nationale des Ports (ANP)  qui normalement, est l'héritière de plus d'un siècle d'expertise maritime et portuaire marocaine: de la RAPC, à l'ODEP pour finir par l'ANP, vient d'annoncer officiellement à travers un appel d'offres émis par sa direction de la police portuaire et de la réglementation, qu'elle était à la recherche d'un cabinet conseil pour mettre à sa disposition un expert pour assurer les prestations d'assistance et de conseils liées aux aspects réglementaires, techniques et operationnels dans les domaines maritime et portuaire. 

 

Ainsi, à la lecture du CPS de l'appel d'offres N° 09/DPPR-ANP/2019 relatifs aux prestations d'assistance et de conseils liées aux aspects réglementaires, techniques et operationnels dans les domaines maritime et portuaire, et surtout son article 2, relatifs à la consistance des prestations du marché, on déduit

tout simplement que l'ANP est à la recherche d'un nouveau responsable de la direction de la police portuaire et de la réglementation par voie de sous-traitance. 

 

En effet, à travers cet appel d'offres, l'ANP reconnaît officiellement qu'elle a nommé la mauvaise personne à ce poste, un jeune ingénieur très choyé par la vie apparemment puisqu'il est entrain de gravir les postes de responsabilités à vitesse grand V au sein de l'agence, puisque celle-ci est obligée de l'assister à travers des tiers pour l'exécution de prérogatives qui sont intrinsèquement de la responsabilité du Directeur de la police portuaire et de la règlementation, preuve en est, c'est la première fois que l'ANP lance ce type d'appel d'offres. 

 

Du temps de l'Ex Directeur de la police portuaire et de la réglementation au sein de l'ANP, qui vient récemment de partir à la retraite et dont le descriptif de poste de l'expert que recherche l'ANP lui irait à merveille, ce dernier n'a jamais eu recours à ce type de prestations, même la toute jeune autorité portuaire de Tanger Med TMPA n'a jamais eu recours à ce type de prestations de services, puisque tout autorité portuaire qui se respecte doit avoir les compétences en interne d'assurer ce type de missions à travers ces officiers de port. 

 

En effet, les missions de police portuaire et de réglementation sont des missions régaliennes qui normalement ne peuvent faire l'objet de sous-traitance, pour preuve un engagement de confidentialité est exigé pour le consultant qui sera mandaté. Celui-ci, aura à ce titre accès à des informations très confidentielles de l'agence. On imaginerait mal, Mr Abdellatif JOUAHRI Wali de Bank Al Maghrib autorité de régulation bancaire, avoir recours à la sous-traitance pour assurer ses missions régaliennes.

 

Si l'ANP, a tout à fait le droit d'avoir recours à des prestataires externes pour assurer une assistance technique pour certaines missions, le recours à celle-ci pour des missions régaliennes, pose la question de la disponibilité des ressources humaines compétentes au sein de l'agence et de la formation de celles-ci pour assurer la relève nécessaire.

 

Car comment l'ANP qui dispose de plusieurs dizaines de responsables portuaires qui ont tout à fait le profil de l'expert externe qu'elle recherche, n'a pas puisé dans son vivier pour en trouver un et comment un jeune ingénieur dont les compétences sont loin de répondre à la compétence d'un directeur de la police portuaire et de la réglementation a pu se retrouver à la tête d'une telle direction, beaucoup de questions que le Roi lui-même s'est posée durant ces deniers discours ou sont les compétences, les vraies, il semblerait en effet que certains responsables du public ont bien atteint leur niveau d'incompétence et qu'il est temps pour eux de goûter au plaisir d'une retraite bien méritée. 

Pas de connexion Internet