Le bilan actuel de la politique du transport maritime est révélateur de la faillite de la Gouvernance du secteur. Les solutions de facilité adoptées par Mr Karim GHELLAB depuis sa nomination à la tête du secteur maritime (privatisation de COMANAV et libéralisation du secteur) dénote d’une absence totale de vision stratégique reposant sur l’intérêt national.

Recevez notre newsletter