La Marine royale marocaine vient en aide à 244 migrants irréguliers en Méditerranée

Sécurité Maritime
Typography

Les garde-côtes de la Marine royale marocaine ont aidé, lors d'opérations de patrouille maritime, plus de 244 migrants irréguliers à traverser l'Atlantique Nord et la Méditerranée au cours des dernières 48 heures.

Les médias d'État ont déclaré que les migrants voyageaient dans plusieurs petits bateaux et kayaks à destination de l'Espagne.

La majorité des migrants, dont des femmes et des enfants, étaient originaires d'Afrique subsaharienne.

Certains des migrants étaient dans un "état de santé très dégradé", selon des sources militaires.

Les équipages de la Royal Navy ont fourni les soins médicaux nécessaires aux migrants avant de les ramener dans les différents ports du Maroc.

La Marine a remis les migrants à la Gendarmerie royale pour les démarches administratives.

L'opération s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par le pays pour lutter contre la migration irrégulière et la traite des êtres humains.

Au cours des quatre dernières années, les services de sécurité marocains ont démantelé plus de 5 000 réseaux de trafic et secouru plus de 80 500 migrants en mer.

La Royal Navy a mené plusieurs opérations similaires récemment. Une opération récente a eu lieu en juin, au cours de laquelle les garde-côtes ont secouru 35 migrants subsahariens près de Tan-Tan, une ville du sud du Maroc.

L'opération a été lancée après que des habitants ont repéré une embarcation de fortune chargée de migrants irréguliers dans le détroit de Gibraltar, qui sépare le continent africain de l'Europe.

Depuis 2017, le Maroc a empêché plus de 14 000 tentatives de migration non autorisée, selon les données officielles du gouvernement marocain.

Les services de sécurité marocains collaborent régulièrement pour lutter contre la traite des êtres humains, notamment la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), la Gendarmerie royale et la Marine royale.