Accélération de la mise en oeuvre de la feuille de route visant la maitrise et l’optimisation des Surestaries

Marine Marchande
Typography
Dans le cadre du suivi de la mise en oeuvre des dispositions de la feuille de route visant la maitrise et l’optimisation des surestaries, Monsieur Aziz RABBAH, Ministre de l’Equipement, du Transport et de la logistique, a présidé, le Lundi 18 avril 2016 à 16h30, au siège de l’ANP, une deuxième réunion de travail avec l’ensemble des départements ministériels, administrations et organismes publics concernés par cette problématique.

En ouverture de séance, Monsieur le Ministre a rappelé que la démarche retenue pour la mise en oeuvre des dispositions de la feuille de route visant la maitrise et l’optimisation des surestaries, a été structurée autour de deux types de mesures : celles relevant des départements ministériels, des administrations et des organismes publics, qui doivent prioritairement être mises en place ; et des mesures relevant des opérateurs privés, dont la mise en oeuvre sera déclenchée en deuxième phase.

Monsieur le Ministre a par ailleurs, rappelé que le montant des surestaries s’élève à environ 300 Millions de Dirhams par an, qui impacte négativement la compétitivité du commerce extérieur du pays.

Lors de cette réunion, consacrée à l’évaluation de l’avancement des différents chantiers en cours et à la planification de toutes les mesures relevant des acteurs publics, il a été précisé que depuis le lancement du chantier portant sur la problématique des surestaries, une dynamique d’échange et de concertation entre les différents acteurs concernés s’est installée et porte sur la définition des mesures à entreprendre pour la mise en oeuvre des préconisations de l’étude portant sur le sujet des surestaries.

Il a été également signalé que grâce à ce chantier, d’importantes réalisations ont été accomplies pour les trois filières relatives au trafic des céréales, des conteneurs et du GPL.

La première réalisation et non la moindre concerne le lancement de l’opération relative aux prélèvements des échantillons en rade sur les navires céréaliers. Cette opération, qui marquera les annales du port de Casablanca, constitue un tournant décisif dans le système d’exploitation de ce port. Elle se traduira notamment par : (i) une optimisation de l’usage des infrastructures d’accostage, (ii) une réduction des frais d’escale pour les armateurs, et (iii) une maitrise des frais du transport maritime pour le chargeur.

D’autres réalisations ont été également mises en place et concernent principalement (i) La mise en oeuvre à compter du 1ier Janvier 2016 du travail continu (3x8) au port de Casablanca ; (ii) L’institution d’une commission chargée de contrôler le respect des horaires de travail par les exploitants portuaires (iii), Le renforcement du nombre de ponts bascules et l’amélioration de leur mode de fonctionnement, (iv) La synchronisation des contrôle par la mise en place de la fiche suiveuse au niveau de PORTNET, (v) La réorganisation des opérations de scannage des conteneurs au sein des terminaux et (vi) La dématérialisation complète, à compter de janvier 2016, des Documents de l’escale.

En matière d’investissements, les principaux projets en cours concernent notamment : Le lancement par l’ANP de la réalisation d’un poste GPL au port de Mohammedia, et Le déclenchement des concertations avec les différents acteurs concernés pour la réalisation du dédoublement des pipes pour GPL au port de Mohammedia.

L’ensemble de ces actions visent à assurer la célérité du transit portuaire, l’augmentation des rendements journaliers de manutention et par conséquent la réduction des délais de séjour des navires et de leur attente en rade du port. Elles permettront d’induire des gains substantiels pour les opérateurs économiques, en termes de réduction des coûts d’escale, d’optimisation des surestaries, etc….

S’inscrivant dans le même élan, et en vue de donner un coup d’accélération au déploiement des différentes mesures prévues par la feuille de route relative aux surestaries, une série des réunions thématiques seront organisées par l’Agence Nationale des Ports avec les acteurs concernés pour la définition des modalités opérationnelles de mise en oeuvre d’autres chantiers.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet