L’ITF propose que le prix syndical international soit décerné à Saïd Elhairech

Marine Marchande
Typography

L’ITF (Fédération internationale des ouvriers du transport) a proposé aujourd’hui que le prix international Febe Elisabeth Velasquez, qui récompense les personnes qui risquent leur vie pour défendre les droits syndicaux, soit décerné au syndicaliste en difficulté Saïd Elhairech.

 

La semaine dernière, à la surprise générale, Saïd Elhairech, Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des ports du Maroc, membre de l’Union marocaine du travail (UMT), a été condamné à un an de prison. Son collègue, Mohamed Chamchati, Secrétaire général du syndicat marocain des gens de mer de la marine marchande, a lui été condamné à deux ans et demi de prison. Les deux hommes avaient été arrêtés en juin 2012 pour des charges totalement absurdes de sabotage et d’atteinte à la sûreté de l’État. Compte tenu de leur innocence indéniable et des manifestations organisées aux quatre coins du monde par l’ITF, ces accusations avaient été levées à la fin de l’année dernière. Les syndicalistes font maintenant appel de ces décisions d’incarcération soudaines.

Le Prix Febe Elisabeth Velasquez, qui porte ce nom en hommage à la syndicaliste salvadorienne assassinée en 1989, est décerné tous les deux ans par le syndicat néerlandais FNV. Proposant de le remettre à Saïd, l’ITF a déclaré : « Saïd Elhairech est depuis toujours un syndicaliste actif et dévoué. Il se consacre entièrement à la cause des droits syndicaux au Maroc, pays danslequel les travailleurs subissent toujours menaces et représailles quand ils veulent exercer leur droit fondamental à la syndicalisation. »

« Saïd a mis sa liberté en danger pour protéger et promouvoir les droits des travailleurs. »

« Malgré les épreuves, l’engagement et le dévouement de Saïd n’ont jamais fléchi. Depuis sa libération en octobre 2012, Saïd a assisté à de nombreuses réunions syndicales. Son parcours, son expérience, son mental et son dévouement sont une source d’inspiration pour les militants et les dirigeants syndicaux, et contribuent à faire connaître l’action syndicale au plus grand nombre. Mais il se retrouve à nouveau dans la ligne de mire. »

« Saïd est un modèle d’altruisme et de dévouement envers ses camarades syndicalistes et la cause des travailleurs. »

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet