Participation du Maroc à la 17è réunion de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique

Pêche
Typography

Rabat, 01/12/10- Le Maroc a participé aux travaux de la 17ème réunion extraordinaire de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique (ICCAT), tenue du 17 au 27 novembre dernier à Paris.

 

Cette réunion, qui a regroupé des représentants de 48 pays, a porté notamment sur plusieurs questions relatives à la gestion des pêcheries du thon rouge et de l'espadon, indique un communiqué de l'ICCAT.

Lors de cette réunion, le comité scientifique de l'ICCAT a fait état d'un rétablissement graduel du stock de thon rouge qui "nécessite encore des analyses scientifiques approfondies en matière de transmission de données pertinentes", souligne la même source.

Le comité a recommandé l'adoption d'une approche de précaution en ramenant le quota de pêche de thon rouge en Méditerranée à 12.900 tonnes en 2011 au lieu de 13.500 en 2010.

Le Maroc a déployé d'importants efforts à l'échelle internationale en faveur de la protection de la ressource de thon rouge, précise le communiqué, affirmant que le Royaume a "démontré sa maitrise du respect des mesures de gestion instaurée" par l'ICCAT.

Grâce à cette gestion, qui a été saluée par plusieurs pays participant à la réunion de Paris, "le Maroc a pu maintenir la part qu'il détient dans la clé de répartition de ce quota global", relève la même source.

Et d'ajouter que le Maroc dispose du deuxième quota, le plus important après l'Union Européenne pour cette espèce et le quota marocain prévu pour 2011 sera de 1.225 tonnes, soit 9,48 pc.

Concernant la gestion de la pêcherie de l'espadon, les scientifiques ont annoncé un stock en bonne santé et recommandé le maintien du quota global à 13.700 tonnes en 2011 dont le Maroc détient une part de 1.300 tonnes pour la même année.

Les participants ont également examiné la situation d'autres espèces de pêche notamment le requin qui a fait l'objet d'une recommandation visant la conservation de 4 espèces (Taupe commun, taupe bleu, marteau, océanique).

A cette occasion, un groupe de rédaction, dont le Maroc fait partie, a été créé pour formuler des propositions consensuelles qui seront présentées à la commission pour validation.

Lors de cette rencontre, le Maroc s'est distingué par ses positions constamment saluées par les membres de la Commission et a été félicité pour son dynamisme au sein de l'ICCAT.

You might like also

Ramadan : Hausse de 84% des Produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi
Safi - Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi ont enregistré, durant les trois premières semaines du mois du Ramadan, une hausse de 84% par rapport à la même période de l’année écoulée. …
13 Days ago
Distribution de barques en polyester au profit des marins pêcheurs de Chtouka
Ce projet vise plusieurs objectifs, dont l’amélioration des conditions de travail des artisans pêcheurs, l’augmentation de leurs revenus, la préservation des barques, et la valorisation des produits de la pêche, notamment les mollusques et le poisson blanc. …
16 Days ago
La valeur des débarquements de poissons atteint plus de 2,25 MMDH en 2019
Dakhla- Plus de 605,34 millions tonnes de poissons, d’une valeur globale d’environ 2,25 milliards de dirhams (MMDH), ont été débarqués en 2019 au port de Dakhla, selon des données fournies par la délégation des pêches maritimes. …
19 Days ago
COVID-19 offre la possibilité de rendre les industries de la pêche plus durables
Les mesures visant à freiner la propagation du COVID-19 ont durement frappé les pêcheurs, mais d’autre part, la crise pourrait offrir des possibilités de rendre les industries de la pêche plus durables, selon un nouveau rapport de la CNUCED sur les impacts de la pandémie sur l’économie bleue. …
24 Days ago
Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet