Nouvel incident maritime américano-iranien dans le Golfe

Sécurité Maritime
Typography

Washington et Téhéran s'accusaient mutuellement de provocation, samedi, après qu'un nouvel incident a opposé des navires américains et des bateaux iraniens dans le Golfe.

Selon un communiqué des Gardiens de la révolution publié sur leur site officiel, l'incident s'est produit vendredi après-midi entre le porte-avions Nimitz et les navires l'accompagnant d'un côté et des frégates iraniennes équipées de missiles de l'autre.

"A 16H00 locales (11H30 GMT) vendredi, le porte-avion Nimitz et les navires accompagnateurs américains, qui étaient sous la surveillance des frégates iraniennes équipées de missiles dans la zone proche du champ pétrolier Ressalat (dans la région centrale du Golfe, ndlr), ont fait décoller un hélicoptère pour s'approcher des bateaux des Gardiens de la révolution", affirme le communiqué.

Il dénonce l'attitude "provocatrice et non professionnelle des Américains", qui "ont lancé des avertissements, notamment des fusées éclairantes en direction des frégates iraniennes".

Les frégates iraniennes "ont néanmoins poursuivi leur mission alors que le porte-avion américain et ses navires accompagnateurs ont quitté la zone", ajoute le texte.

Samedi, la marine américaine a donné une autre version des faits.

Lors d'une patrouille de routine, explique l'US Navy dans un communiqué, "un hélicoptère américain a observé plusieurs bateaux des Gardiens de la révolution approcher à grande vitesse des forces navales américaines".

Celles-ci ont "essayé d'établir des communications, restées sans réponses de la part des bateaux iraniens". "Rapidement après, à une distance de sécurité, l'hélicoptère américain a déployé des fusées éclairantes, après quoi les bateaux iraniens ont cessé leur approche. Après communications, les bateaux iraniens ont été observés en train de mener un exercice armé", a précisé le communiqué américain, soulignant toutefois que l'interaction est restée "professionnelle".

Mardi, un patrouilleur de la marine américaine a tiré des coups de semonce contre un vaisseau iranien des Gardiens de la révolution islamique, qui s'était approché à moins de 140 mètres, avait indiqué un responsable américain de la Défense.

Les incidents se sont multipliés ces derniers mois entre bateaux américains et vaisseaux iraniens dans le Golfe.

En janvier, le destroyer USS Mahan avait tiré une fusée éclairante, en signe d'avertissement à un bateau des Gardiens de la révolution iranienne qui s'approchait de lui.

Les relations entre les deux pays se sont tendues depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump, qui multiplie les déclarations et les actions hostiles à l'égard de Téhéran, notamment en imposant de nouvelles sanctions contre le pays.

Le Congrès américain a encore adopté cette semaine de nouvelles sanctions contre Téhéran.

You might like also

Global shipping body addresses the health concerns of seafarers during the COVID-19 pandemic
The International Chamber of Shipping (ICS) has issued updated health guidance for the global shipping industry to ensure ship operators and crew can safely deal with seafarers struggling with medical conditions during the coronavirus pandemic. …
1 Days ago
Des institutions de l'ONU demandent des actions urgentes pour permettre les changements d'équipage
Les chefs des organisations maritime, du travail et de l'aviation des Nations Unies ont lancé un appel pour que des mesures urgentes soient prises afin de faciliter les changements d'équipage. Ils plaident pour que la désignation de « travailleurs-clés » soit accordée aux travailleurs maritimes et aériens, afin que ceux-ci …
3 Days ago
Pas d'image disponible
L’Autorité Portuaire de Tanger Med informe son aimable clientèle qu’en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées dans la zone du Détroit (houle d'Est jusqu'à 3 mètres et rafales de vents pouvant atteindre 80 km/h), le trafic maritime au départ et à destination du port Tanger Med Passagers pourrait connaître des …
4 Days ago
Protection de la biodiversité: un traité majeur sur les eaux de ballast reçoit un élan important
Un important traité international, qui contribue à prévenir la propagation d'espèces aquatiques envahissantes par les eaux de ballast des navires, couvre maintenant plus de 90% du transport maritime dans le monde, à la suite de l'extension du traité, par la Chine, à la Région administrative spéciale de Hong Kong. Les …
8 Days ago
Recevez notre newsletter