Mr TERRAB PDG du Groupe OCP, appelle à l’émergence d’un fret maritime compétitif à travers le pavillon national

Marine Marchande
Typography

Lors d’une conférence organisée par le centre Links sur la stratégie du groupe OCP Mr Mostafa Terrab, PDG du groupe, a remis sa casquette de professeur pour décliner la stratégie du groupe avant et après 2006 «La nouvelle infrastructure sera l’équivalent de Jorf Lasfar et sera dotée d’un vrai port. Tout le tissu industriel existant formera une plateforme dédiée à la formation. Nous avons pris l’engagement de laisser les usines de Safi en l’état et d’arrêter l’exploitation au niveau du site», affirme Terrab.

 

La revalorisation de la ville de Safi s’inscrit dans une stratégie qui permettra de réunir l’une des conditions pour le développement d’un fret maritime performant autour du nouveau port. Ce dernier pourra devenir le premier vrai port vraquier africain d’envergure internationale, ouvert sur l’Atlantique. La deuxième condition pour l’émergence d’un pavillon marocain porte sur la mutualisation des volumes au Maroc. Mais à lui seul, l’OCP ne peut favoriser l’émergence d’un fret maritime compétitif.

«Il faut que tout le volume charbon, par exemple, soit aussi attribué à une même entreprise pour atteindre dès le départ une taille critique. Mais le problème actuellement, l’ONEE n’est plus le seul à importer du charbon», explique Terrab.

Lire l’intégralité de l’article sur l’Economiste.com : http://www.leconomiste.com/article/922061-la-strat-gie-gagnante-de-l-ocp-sur-le-march-de-l-engrais

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir