Dans un entretien avec TelQuel.ma la nouvelle Directrice de la Marine Marchande se dévoile

Marine Marchande
Typography

La nouvelle directrice de la Marine Marchande a accordé un entretien exclusif à notre confrère TelQuel.ma, nous reprenons ci-dessous un verbatim des principales annonces de Mme Amane FATHALLAH et de Mr le Ministre Aziz RABBAH sur le sujet.

Mr Aziz RABBAH concernant la procédure de nomination de Mme Amane FATHALLAH :

« C’est du management. On peut muter un directeur d’un poste à l’autre » répond le ministre de l’Équipement, Aziz Rebbah. « Aucun ministre ne vous dira pourquoi il choisit une personne plutôt qu’une autre. Madame Fethallah a réussi le challenge de l’ISEM, elle réussira le challenge de la Marine marchande » poursuit-il.

Mme AMNE FATHALLAH Directrice de la Marine Marchande

Sur la délégation des prérogatives de la DMM aux sociétés de classification. « C’est la souveraineté du pays de garder l’inspection des bateaux sous la houlette de la Direction de la Marine marchande » affirme-t-elle.

« Il faut une position flexible là dessus, pour faciliter l’investissement des armateurs. Il ne faut pas une solution tranchée d’un côté ou d’un autre » tempère Mme Fethallah.

Sur la nouvelle stratégie du secteur maritime du METL « Il y a beaucoup de problèmes à régler mais, dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement du secteur, on sait où on va » poursuit-elle.

Sur le projet de l’AML la Directrice espère que cela permettra de « recaser progressivement les gens de mer ».

Sur la relocalisation de la DMM à Casablanca « Je n’ai pas encore eu de réunion avec le ministre de l’Équipement, mais si c’est faisable matériellement, ma première action sera de remettre les bureaux à Casablanca », tranche Mme Fethallah.

Alors que beaucoup la voient déjà prendre la succession de Nadia Laraki à la direction de l’Agence nationale des ports (ANP), au départ en retraite de cette dernière, Amane Fethallah assure qu’elle marche « step by step » (pas à pas). « Je prévois la réussite de la mission en premier lieu. À l’ISEM, je n’avais pas prévu d’aller à la Marine marchande », confie-t-elle.

Lire l'integralité de l'article sur telquel.ma

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet