Le Commandant KARIA Un esprit marin toujours présent : LE RIF/MOROCCO SUN

Marine Marchande
Typography

A. Grandes Idées pour le Maroc Maritime

Le Commandant Karia (1947-2016) est de formation maritime. Il est originaire de la région Bhatra Nord (Safi). Il est lauréat de la Marine Marchande ; élève officier de 1962 à 1964 ; lieutenant en 1965 ; capitaine au long cours en 1967. De 1968 à 1973, il navigue sur le TOUBKAL, CHAOUEN, IMILCHIL et ZALAGH. Il parcourt ainsi toutes les mers du globe.

Le Cdt Karia se projette loin dans le futur. Là où tout le monde ne voit qu’un espace sans avenir, il sait en tirer les qualités pour les incorporer aux choses de la mer. Ainsi, il connecte la plaine Souss-Massa au monde entier grâce au porte‑conteneurs INEZGANE via l’éclatement à Algésiras. De même, il saisit rapidement l’avantage que présente la ligne maritime passant au large des côtes du Maroc, opérée par l’Américain SeaLand : le Cdt Karia intègre cette ressource au profit de l’export national et devient un armateur de légende.

En 1986, en collaboration avec le cabinet Baltic‑Danemark, il ouvre un bureau d’expertise et de contrôle maritimes (Ecmam).

En 1987, le Commandant Mohamed Karia fonde la compagnie International Maritime Transport Corporation (Imtc) qui deviendra un armement de premier plan au Maroc.

En 1988, dans un partenariat avec Delom et SeaLand, il crée les deux armements Conade et Conade International, pour exploiter respectivement les navires INEZGANE et FES. Dans la décennie suivante, Imtc finit par développer une imposante flotte de porte-conteneurs incontournable dans le paysage portuaire du Maroc.

Lors de la mise en œuvre du projet Tanger Med, le Cdt Karia prépare le pays à cette échéance majeure ; il acquiert quatre porte‑conteneurs, les meilleurs de leur catégorie (Ice Class), pour la desserte de l’Afrique de l’Ouest et l’Est de la Méditerranée.

Au cours de son existence, Imtc opère un total de 17 navires et permet au pays de vivre un âge d’or authentiquement marocain dans le trafic conteneurisé.

B. LE RIF/MOROCCO SUN [2002 − … ]

Navire roulier et à passagers construit à Belfast (Royaume Uni) en 1980. Deux hélices, puissance 15 784 cv, vitesse 18,5 nds, tirant d’eau 4,20 m ; longueur 129,44 m, largeur 21,62 m, 1 895 tpl, 6 630 tjb, jauge nette 2 675 tx, 974 passagers, 309 voitures ou 62 camions. Lancé le 4 juin 1976 sous pavillon britannique avec pour noms GALLOWAY PRINCESS (1980) et STENA GALLOWAY (1991). Il dessert les relations Ecosse-Irlande. En 2002, vu les nouvelles normes de sécurité, on l’équipe de stabilisateurs. La jauge brute passe à 12 175 tx. En 2002, il devient marocain LE RIF, propriété d’Imtc, placé sur la ligne Algésiras – Tanger. Pour des raisons financières, il est désarmé en mai 2013 au port de Tanger. En 2016, sur ordre du tribunal de commerce, il est vendu aux enchères à la compagnie Detroit World Logistic pour un million d’euros ; l’idée consiste à remettre en service le ferry sur la ligne Tanger Med-Algésiras. Mais le budget prévisionnel initial pour la remise en état du navire (2,5 millions d’euros) s’avère insuffisant. Le 17/11/2016, LE RIF est pris en remorque par SEA DREAM à destination de La Spezia (Italie) où il arrive le 23/11/2016. En 2017, il est en chantier de rénovation à Naples. En 2019, il est affrété au départ de Tanger Med sous le nom MOROCCO SUN. Par ironie du sort, au mois d’octobre 2020, on appelle au secours LE RIF/MOROCCO SUN pour défendre les couleurs maritimes du pays sur le Détroit de Gibraltar.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir