Le Maroc lance une plateforme numérique de services judiciaires pour la diaspora marocaine

Portuaire
Typography

Le Maroc a introduit de nouvelles mesures pour simplifier les procédures administratives pour les Marocains résidant à l'étranger (MRE). Ces mesures comprennent l'introduction d'une plateforme numérique pour la prise de rendez-vous, en coordination avec l'Agence marocaine de développement numérique.

La plateforme numérique permettra à la diaspora marocaine de bénéficier de services juridiques et judiciaires via des réunions vidéo depuis leur pays d'accueil ou lors de leur séjour au Maroc.

La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger, Nezha El Ouafi, a annoncé cette initiative lors d'une réunion avec le comité technique dédié aux Marocains résidant à l'étranger et aux affaires de l'immigration, mercredi à Rabat.

El Ouafi a indiqué qu'un comité central regroupant des représentants de l'administration judiciaire sera à la disposition des Marocains de l'étranger pour répondre à distance à leurs questions et demandes de renseignements.

Ces nouvelles mesures visent à soutenir socialement la diaspora marocaine, à mobiliser les compétences marocaines à l'étranger et à accompagner les investisseurs marocains résidant à l'étranger, a indiqué le ministre.

Pour le ministre marocain, la protection des droits des MRE et leur inclusion dans le développement du Maroc sont les deux principaux objectifs de ces mesures. Ces mesures porteront notamment sur le lancement de systèmes de numérisation des services consulaires, la révision du processus de renouvellement des passeports biométriques et l'amélioration des conditions d'accueil au niveau des consulats.

La réunion de mercredi a notamment porté sur les moyens de mettre en œuvre efficacement un régime de protection sociale obligatoire pour les MRE et de créer un régime de retraite pour les professions libérales, les travailleurs indépendants et les non-salariés qui exercent une activité privée.

En mars 2021, le gouvernement marocain a lancé un programme visant à inclure les experts marocains résidant à l'étranger dans le développement des secteurs des énergies renouvelables du pays. 

Afin de renforcer leur contribution aux projets de développement du Maroc dans l'économie verte, le programme permettra de mobiliser 10 000 experts qualifiés et 500 000 investisseurs d'ici 2030.

En février 2020, le Maroc a lancé un service de plaintes juridiques en ligne pour les Marocains résidant à l'étranger.

Le Maroc offre également aux MRE la possibilité de suivre à distance leur patrimoine immobilier via une plateforme appelée "Mohafadati" et accessible sur le site de l'Agence nationale de la conservation foncière du cadastre (immatriculation des biens) et de la cartographie (ANCFCC).

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.