La compagnie russe S7 Airlines et Aeroflot ouvrent de nouvelles lignes aériennes vers le Maroc

Transport de Personnes
Typography

Les transporteurs russes S7 Airlines et Aeroflot vont commencer à desservir Casablanca dans le cadre de leurs projets d'expansion de leurs destinations, rapporte Routes Online.

"Les vols vers l'aéroport international Mohammed V de Casablanca (CMN) débuteront le 30 avril avant de passer à un service dominical à partir du 9 mai. Cette liaison, qui sera la première de S7 au Maroc, sera assurée par des Boeing 737-800", annonce le rapport.

La compagnie deviendra le deuxième transporteur à desservir DME-CMN cet été, aux côtés de Royal Air Maroc, membre de l'alliance oneworld. La compagnie nationale marocaine assure actuellement deux vols par semaine, qui passeront à trois vols par semaine en juin".

Outre la ligne Moscou-Casablanca de S7 Airlines, Aeroflot envisagerait également une ligne directe entre Moscou et Agadir. La deuxième ligne Russie-Maroc pourrait être lancée début juin, selon le rapport, qui précise que "les vols seront respectivement 3X-hebdomadaires et 1X-hebdomadaires à bord de 737-800."

Lire aussi : Les relations Maroc-Russie s'intensifient alors que les intérêts stratégiques convergent.

Les transporteurs russes semblent parier sur le statut du Maroc en tant que destination touristique prisée. Selon les projections de Routes Online, d'ici le début du mois de juillet de cette année, la capacité de transport aérien entre le Maroc et la Russie pourrait passer à "2 570 sièges hebdomadaires dans les deux sens", contre 1 400 à la même période en 2019.

Cette nouvelle intervient dans un contexte de craintes accrues concernant la crise du COVID-19 et les restrictions de voyage liées à la pandémie en cours.

La Russie ne figure pas actuellement sur la liste des pays avec lesquels le Maroc a suspendu ses voyages, et les deux transporteurs russes espèrent que cela restera le cas - voire s'améliorera - car la situation épidémiologique au Maroc et en Russie devrait se stabiliser dans les semaines à venir à la lumière du déploiement des vaccins dans les deux pays.

Néanmoins, le rapport conclut que les tests PCR resteront un élément clé des voyages dans un avenir prévisible. "Pour se rendre au Maroc, les voyageurs russes devront être munis d'un certificat attestant d'un test PCR négatif pour le COVID-19, valable pendant 72 heures au maximum, en anglais, arabe ou français. Au retour à Moscou, il est également nécessaire de passer un test."

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.