Royal Air Maroc prête à reconquérir le ciel

Transport de Personnes
Typography

Bien que durement éprouvée par la crise Covid-19, qui a fait chuter ses revenus de 16 milliards de dirhams en 2019 à 5 milliards en 2020, Royal Air Maroc est loin de s'avouer vaincue. La compagnie aérienne marocaine a procédé à une levée de fonds de 3,2 milliards de dirhams dans son capital dans le cadre d'un projet de restructuration visant à relancer ses activités.

Le projet de restructuration s'articule autour de deux opérations principales. Une réduction du capital de 8,6 milliards de dirhams à 2,2 milliards de dirhams et une recapitalisation en l'espace de quelques semaines d'environ 1,65 milliard de dirhams (de 6,9 milliards de dirhams à 8,6 milliards de dirhams) mais cette fois-ci uniquement par incorporation de réserves.

En plus de ces deux opérations majeures, de nouveaux crédits bancaires d'un montant de 2,4 milliards de dirhams seront accordés sous forme de crédits bancaires avec la garantie de l'Etat marocain.

La RAM apure ainsi un lourd passif de quelque 6,35 milliards de dirhams, dont 3,5 milliards pour l'exercice clos le 31 octobre 2020 et près de 3 milliards de dirhams remontant à la période antérieure à 2014, année de vaches maigres.

Premier transporteur aérien d'Afrique du Nord, la RAM avait réalisé de bonnes recettes entre 2015 et 2019 avant de voir son résultat s'effondrer avec l'arrivée de la pandémie Covid-19 qui a fait s'effondrer une quarantaine de compagnies aériennes dans le monde.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.