Gibraltar : l’Espagne n’acceptera pas « qu’on se moque » d’elle (Margallo)

Sécurité Maritime
Typography

altL'Espagne, qui a transmis le 17 août à Londres une plainte officielle concernant les droits de pêche au large de Gibraltar, territoire britannique enclavé dans le sud du pays, a affirmé jeudi vouloir négocier sur le sujet mais n'acceptera pas "qu'on se moque" d'elle.

"Nous voulons avoir les meilleures relations" avec Gibraltar "mais nous ne sommes pas disposés à ce qu'on se moque de nous", a déclaré le ministre des Affaires étrangères José Manuel García-Margallo à la radio Onda Cero.

Il a ajouté que les pêcheurs espagnols continueraient à pêcher "protégés par la garde civile", soulignant qu'il s'agissait d'une question de souveraineté espagnole.

"Nous pensons que ceci doit se résoudre par la négociation sans que Gibraltar dispose d'un droit de veto au début des conversations", a-t-il affirmé.

"Il n'y a pas de forum tripartite, il y a un forum à deux et des réunions bilatérales de même niveau" diplomatique, a-t-il poursuivi.

En mai, un incident avait opposé la police de l'enclave britannique et la garde civile espagnole qui protégeait des bateaux de pêcheurs espagnols, et Madrid s'était élevé contre toute "intimidation ou humiliation".

Un accord de 1999 permet aux pêcheurs espagnols d'installer leurs filets à plus de 225 mètres des côtes, mais le nouveau gouvernement de Gibraltar a durci sa politique et défend depuis mars l'application d'une loi de 1991, qui interdit la pêche dans la zone.

Le 16 août, les autorités de Gibraltar ont annoncé qu'elles maintenaient cette interdiction, en faisant valoir des préoccupations écologiques.

Madrid affirme que cette attitude est en contradiction avec un accord concédé le 3 août par Gibraltar, qui permet la poursuite de la pêche par les marins espagnols dans cette zone.

"La réponse du gouvernement espagnol est que nos pêcheurs vont reprendre la pêche et qu'ils seront protégés par la Garde civile car nous parlons ici de nos zones" de souveraineté, a-t-il estimé.

Le territoire de Gibraltar a été cédé en 1713 par l'Espagne à la Grande-Bretagne aux termes du Traité d'Utrecht. Madrid réclame depuis longtemps le retour de l'enclave sous sa souveraineté, ce que Londres refuse en faisant valoir l'opposition de la population locale à une telle mesure.

You might like also

Global shipping body addresses the health concerns of seafarers during the COVID-19 pandemic
The International Chamber of Shipping (ICS) has issued updated health guidance for the global shipping industry to ensure ship operators and crew can safely deal with seafarers struggling with medical conditions during the coronavirus pandemic. …
2 Days ago
Des institutions de l'ONU demandent des actions urgentes pour permettre les changements d'équipage
Les chefs des organisations maritime, du travail et de l'aviation des Nations Unies ont lancé un appel pour que des mesures urgentes soient prises afin de faciliter les changements d'équipage. Ils plaident pour que la désignation de « travailleurs-clés » soit accordée aux travailleurs maritimes et aériens, afin que ceux-ci …
4 Days ago
Pas d'image disponible
L’Autorité Portuaire de Tanger Med informe son aimable clientèle qu’en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées dans la zone du Détroit (houle d'Est jusqu'à 3 mètres et rafales de vents pouvant atteindre 80 km/h), le trafic maritime au départ et à destination du port Tanger Med Passagers pourrait connaître des …
5 Days ago
Protection de la biodiversité: un traité majeur sur les eaux de ballast reçoit un élan important
Un important traité international, qui contribue à prévenir la propagation d'espèces aquatiques envahissantes par les eaux de ballast des navires, couvre maintenant plus de 90% du transport maritime dans le monde, à la suite de l'extension du traité, par la Chine, à la Région administrative spéciale de Hong Kong. Les …
9 Days ago
Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet