Iles Canaries/SALT 2014 : Le Comité maroco-canarien de la connectivité tient sa première réunion à Fuerteventura

Sécurité Maritime
Typography
Le comité mixte maroco-canarien de la connectivité a tenu, jeudi à Fuerteventura, sa première réunion à l'occasion de la cinquième édition du Salon Atlantique de la Logistique et du Transport (SALT-2014), organisée actuellement dans cette île occidentale de l'Archipel canarien.

Intervenant lors de la réunion dudit comité, qui comprend une large représentation institutionnelle et d'entreprises des deux parties, le Consul général du Maroc aux Iles Canaries Ahmed Moussa a souligné que la ligne maritime Fuerteventura-Tarfaya, qui représente un "grand espoir" pour les deux régions, sera opérationnelle dans six mois, ajoutant qu'il existe une ferme volonté, de part et d'autre, pour que cette ligne serve de lien entre l'Afrique, l'Europe et l'Amérique.

De son côté, le secrétaire général adjoint du ministère de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, Abdelilah Belmoukaddem a mis l'accent sur le renforcement de la coopération bilatérale notamment dans le domaine des échanges commerciaux, notant que le Comité va se pencher sur l'ensemble des détails concernant la connectivité entre les deux régions.

Le Directeur général des relations avec l'Afrique du gouvernement canarien Pablo Mart?n-Carbajal a estimé, pour sa part, que l'initiative de créer cette instance est née lors d'une rencontre préparatoire de la Vème édition du SALT, tenue à Rabat fin octobre dernier entre les représentants du ministère marocain de l'Equipement, du Transport et de la Logistique et le ministère canarien des Travaux publics et du Transport qui ont convenu de mettre en place un groupe de travail chargé d'étudier la question de la connectivité en général.

Ce groupe de travail, qui sera permanent et multidisciplinaire, aura la tâche d'examiner le défi de la connectivité et son importance sur les plans économique et touristique, a-t-il expliqué.

Quant à la Directrice générale du transport du gouvernement régional Rosa Davila, elle a souligné que les questions qui seront traitées par ce Comité, dont la mise en place constitue un pas important, porteront notamment sur les routes maritimes, les compagnies de navigation et sur la ligne maritime entre Fuerteventura et Tarfaya dont la mise en service est prévue dans six mois.

Le Comité se penchera également sur la protection de l'environnement, la sécurité maritime, les tarifs portuaires, le lancement de l'activité touristique, la dynamisation des entreprises et la création de pôles logistiques et industriels au Maroc et aux Iles Canaries, a-t-elle précisé.

A rappeler qu'en marge de ce salon, qui se tient du 19 au 21 courant à Puerto del Rosario (Fuerteventura), il a été procédé à la signature par les clusters de logistique du Maroc, des Iles Canaries et de Brême (Allemagne), d'un accord portant sur la consolidation de la coopération entre les trois régions en matière de préparation et d'exécution de projets innovants et sur l'amélioration du transport efficient entre l'Union européenne (UE) et le Maroc.

L'organisation de cette Vème édition du SALT 2014 s'inscrit dans le cadre de la deuxième phase du Programme d'action visant à renforcer la connectivité entre les Iles Canaries et les régions du sud du Maroc (Transmaca II), notamment la consolidation d'un espace d'échange entre les institutions et les entreprises opérant dans les secteurs de la logistique et du transport des deux parties.

Doté d'un budget de 100.000 euros, le SALT fait partie du Programme Opérationnel de Coopération Transfrontalière Espagne-Frontières Extérieures (POCTEFEX), dont le but est d'améliorer la connectivité aérienne et maritime entre l'Archipel canarien et le Maroc en vue de consolider et d'encourager les échanges commerciaux et la circulation des personnes entre les deux régions. Ledit Programme est financé à hauteur de 75 pc par l'Union européenne (UE) à travers le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir