Participation du Maroc à la 94ème session du Comité de la Sécurité Maritime (MSC)

Sécurité Maritime
Typography

L'Organisation Maritime Internationale (OMI) a tenu à son siège, à Londres, du 17 au 21 novembre 2014, la 94ème session du Comité de la Sécurité Maritime (MSC) auquel a pris part une délégation marocaine composée des représentants de l'Ambassade du Royaume du Maroc á Londres, de l'Autorité Portuaire de Tanger Med (TMPA) et de la Direction de la Marine Marchande (DMM) relevant du Ministère de l'Equipement du Transport et de la Logistique.

 

Outre les points d'ordre du jour habituels du Comité de la Sécurité Maritime, liés aux questions se rapportant à la sécurité de la navigation maritime, à la sécurité et sûreté maritimes et à la construction et la conception des navires, le Comité a examiné les propositions d'amendements des instruments de l'Organisation Maritime Internationale OMI (Conventions, Codes, Recueil, Résolutions, Directives et Circulaires).

Parmi les points important de cet ordre du jour, le Comité de la Sécurité Maritime a examiné et adopté définitivement la proposition conjointe maroco-espagnole visant la modification du dispositif de séparation du trafic en vigueur dans le Détroit de Gibraltar, afin de tenir compte de la prochaine entrée en service du port de Tanger Med II.

Cette action anticipative du Maroc s'inscrit dans le cadre des efforts fournis par la DMM et la TMPA, en coordination avec l'Ambassade du Royaume du Maroc à Londres au titre de l'action du Maroc à l'OMI, visant la promotion de la sécurité de la navigation maritime dans le Détroit de Gibraltar et la facilitation d'approche des navires aux abords du nouveau port de Tanger Med II.

Il est à signaler que cette proposition conjointe a été présentée et défendue auparavant , en première étape , devant le Sous-comité de la Navigation, Communication , Recherche et Sauvetage(NCSR) , lors de sa 1ère session tenue du 30 juin au 4 juillet 2014 à l'OMI, qui l'a approuvée, avant de la soumettre, pour adoption définitive , au Comité de la Sécurité Maritime.

La proposition maroco-espagnole, qui a été adoptée à l'unanimité par les représentants des états membres de l'OMI, entrera en vigueur 6 (six) mois plus tard, soit le 1er juin 2015.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir