LIBYE : Alors que plus de 100.000 Marocains attendent d’être évacués, le Maroc va-t-il mobiliser sa flotte ?

Croisière
Typography

Alors que les états unis, les pays européens et certains pays asiatiques mobilisent tous leurs moyens aériens et navals pour venir à la rescousse de leurs milliers de ressortissants  travaillant en Libye,  les pays arabes limitrophes tels que la Tunisie, l’Egypte ou l’Algérie ont opté pour la voie terrestre pour évacuer leurs nationaux.

 

Le Maroc qui ne possède aucune frontière avec la Libye, essaie tant bien que mal de mobiliser les avions de la RAM de grande capacité pour venir en aide aux 100.000 marocains vivant dans ce pays.  Malheureusement, la fermeture de certains aéroports libyens et son espace aérien au trafic international en plus de la faible capacité d’accueil de ses infrastructures limitent fortement cette opération.

De nombreux pays, comme la Turquie et la Grèce ont dépêché leurs navires à passagers pour une évacuation d’urgence de leurs ressortissants.  Mais si jamais la situation venait à s’empirer dans le pays tel que le pronostic EL KADHAFI  lui-même, on risquerait d’assister à une guerre civile, d’où l’urgence de préparer des plans pour une opération d’évacuation de grande ampleur. Le Royaume n’aura alors de salut que par la mobilisation de sa flotte à passagers dont les unités disposent d’une grande capacité de transport.

Cette opération ne serait pas la première du genre, puisque dans l’histoire on note à plusieurs reprises le recours à la flotte nationale surtout dans des missions militaires pour le transport des troupes.

Recevez notre newsletter