Accélérer la course au transport maritime à zéro émission

Marine Marchande
Typography

La relance de la COVID nécessitera un nouveau programme de croissance et d'innovation pour que les sociétés se reconstruisent conformément aux engagements pris en matière de climat. Pour y parvenir, une série de dialogues "Race to Zero" est organisée afin de stimuler une action climatique plus importante dans tous les secteurs.

Le secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a ouvert le segment maritime de cette série, en rappelant que "La stratégie de l'OMI en matière de GES a envoyé un signal clair : il est temps de commencer à développer les navires, les carburants et toutes les autres infrastructures nécessaires pour soutenir l'objectif "zéro émission" du transport maritime". (Consultez le discours complet ici).

Lors de la session "Accélérer la course vers un transport maritime à zéro émission" (11 novembre), organisée par le Forum économique mondial, les dirigeants de la chaîne de valeur du transport maritime ont également souligné combien les cinq prochaines années seront cruciales pour assurer une transition réussie vers un transport maritime à zéro émission d'ici 2050. "Il faut commencer par l'OMI, nous avons besoin de réglementations claires", a déclaré Rasmus Bach Nielsen, de la société de fret Trafigura. La session s'est terminée en réaffirmant que le moment est venu de se remettre à zéro, de se concentrer sur l'innovation et d'accélérer le passage à des modes de transport durables et résistants.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir