Il était une fois… La compagnie Limadet-Ferry (1964-2003)

Marine Marchande
Typography

La compagnie Limadet-Ferry (Lignes Maritimes du Détroit) a été fondée en 1964. Les principaux actionnaires étaient du côté marocain la Banque Nationale pour le Développement Economique (BNDE, 26%), la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG, 18%) et du côté espagnol l’armateur public, Trasmediterranea.

Comme la BNDE comptait dans son actionnariat la banque Norvégienne d’aide au développement, ExportFinans, et que le Consul Général de Norvège à l’époque (M. Harald Stornes) était en même temps Agent au Maroc de l’armateur norvégien Fred Olsen, Limadet- Ferry a bénéficié de l’assistance technique norvégienne pour l’acquisition de son premier navire.

C’est ainsi que Limadet-Ferry a commandé en 1965 la construction du car-ferry d’une capacité de 1.000 passagers et 150 voitures, au chantier du Trait à la Seyne sur Mer, France. Ce navire a été nommé « Ibn Batouta » en hommage au grand explorateur tangérois (1304- 1368).

La partie espagnole ayant insisté pour que ce navire ne soit pas déployé sur la ligne Tanger-Algésiras desservie par Trasmediterranea, « Ibn Batouta » a été affecté après sa mise en service le 16 juin 1966 à la desserte de la ligne Tanger – Cadix. Ayant constaté la faiblesse du trafic sur cette ligne, Limadet-Ferry a affecté « Ibn Batouta » à la ligne Tanger – Malaga. Mais sur cette dernière ligne aussi, il est apparu que le volume de trafic passager restait limité malgré le maintien de la desserte pendant un temps suffisant pour permettre au trafic éventuel de s’établir.

Après un autre essai infructueux cette fois sur la ligne Tanger-Algésiras-Malaga, « Ibn Batouta » a finalement été affecté à la ligne Tanger – Algesiras. Il a desservi cette ligne pendant 27 ans, devenant ainsi célèbre parmi les vacanciers et les étudiants marocains qui se rendaient en Europe à partir du port de Tanger.

ibn batouta

CAR-FERRY "IBN BATOUTA"

La manœuvre d’accostage à Tanger de « Ibn Batouta », qui était équipé de deux hélices monoblocs et dépourvu de propulseur d’étrave, était spectaculaire au point de constituer une attraction quotidienne pour les usagers de la gare maritime. Qu’il y ait du vent

« Chergui » ou pas, « Ibn Batouta » évitait toujours sur son ancre puis envoyait à quai une amarre de bout par l’intermédiaire de la vedette « Espoir » qu’il avait failli couler à plusieurs reprises. On jugeait des qualités du Commandant de « Ibn Batouta » par la rapidité d’exécution et la réussite de cette manœuvre d’accostage qui, en été, était effectuée plusieurs fois par jour.

A la mise en service de « Ibn Batouta » en Juin 1966, tout l’état-major du navire était norvégien à l’exception de l’officier radio marocain. Des officiers espagnols ont par la suite remplacé les officiers norvégiens. Toutefois, grâce aux commodités offertes par la ligne desservie, Limadet-Ferry n’allait pas tarder à marocaniser entièrement tout son personnel navigant.

Un fait marquant à noter dans la longue carrière de « Ibn Batouta » est celui des deux voyages effectués pour transporter les soldats marocains et leurs équipements à Alexandrie, Egypte, avant le déclenchement de la guerre d’Octobre 1973 et leur rapatriement après la fin de cette guerre.

En 1972, Limadet-Ferry et Trasmediterranea se sont associées pour créer une autre compagnie, « Mafer ». Celle-ci a acquis le car-ferry « Tanger » (ex- « Julle » de 1.000 Pax/100 voitures) et l’a affecté d’abord à la ligne Tanger-Cadix avant de le mettre également sur la ligne Tanger-Algesiras.

En 1975 Limadet-Ferry a absorbé la compagnie   « Mafer » et le car-ferry « Tanger » a été vendu à l’armateur italien Corsica Ferries et rebaptisé « Corsica Serena ». En 1992 il a été cédé à l’armateur séoudien Baaboud Trading and Shipping et rebaptisé « Al Rasheed II ». Ce navire a été démoli au Pakistan en 2003.

Limadet-Ferry a fait partie, avec les compagnies espagnoles Trasmediterranea et Iznassa, du Pool d’armateurs qui a opéré le trafic passagers entre Tanger et Algésiras à partir de 1979. Comarit a intégré ce pool en 1984 avec le car-ferry « Bismillah » (900 Pax/240 voitures) ex « Buena Vista » de Fred Olsen.

En 1991, Limadet-Ferry a commandé la construction d’un nouveau ferry au chantier

H.J Barreras de Vigo, Espagne. Ce car-ferry, « Ibn Battouta 2 », a été mis en service en Avril 1993 sur la ligne Tanger – Algesiras. Avec sa décoration marocaine sobre mais élégante et sa capacité de 1.300 passagers et 283 voitures, « Ibn Battouta 2 » était le plus luxueux, le plus grand et le plus rapide car-ferry sur la ligne Tanger-Algésiras.

Après la mise en service de « Ibn Battouta 2 » en 1993, le car-ferry « Ibn Batouta » a été désarmé au port d’Algésiras jusqu’au 14 Mai 1998, date à laquelle il a été vendu et livré à l’armateur grec Bright Eclipse qui l’a rebaptisé « Valentina ».

ibn batouta 2

CAR-FERRY "IBN BATOUTA 2"

En 1998, dans le cadre de la restructuration financière de Limadet-Ferry, « Ibn Battouta 2 » a été cédé à Trasmediterranea et renommé « Ciudad de Tanger ». Pour le remplacer, Limadet-Ferry a acquis en Juin 1998 un car-ferry de seconde main appartenant à la compagnie anglaise Stena, le « Stena Antrim » (1.350 Pax/280 voitures), qui était en service sur le trafic transmanche. Ce car-ferry a été rebaptisé « Ibn Batouta » en hommage au premier navire du même nom. Outre sa bonne capacité passagers et voitures, ce navire avait une grande capacité camions, ce qui était très avantageux pendant la basse saison.

limadet

CAR-FERRY "IBN BATOUTA" EX "STENA ANTRIM"

Le développement du trafic passagers entre le Maroc et l’Espagne a encouragé Limadet-Ferry à acquérir en 2000 un autre car-ferry, le « Beni Ansar » ex « Prinses Maria- Esmeralda » (1.250 Pax/ 354 voitures), qu’elle connaissait bien puisqu’elle l’avait affrété pendant les hautes saisons de 1997 et 1999 pour desservir la ligne Nador - Almeria.

Epilogue :

Confrontée à une situation financière difficile, Limadet-Ferry a été vendue par ses actionnaires en 2003 à Comanav. Celle-ci a elle-même été cédée à CMA CGM en 2007. Après la séparation de Comanav en deux entités, Comanav Cargo et Comanav Ferry, CMA CGM a vendu cette dernière entité à Comarit en 2009.

(Je remercie vivement M. Bennet T. Kjeldsen, Consul Général de Norvège, et M. Abdallah Hadrami pour les informations concernant Limadet-Ferry qu’ils ont bien voulu me communiquer).

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir