Appel à la création d’un observatoire de la logistique internationale

Sécurité Maritime
Typography

Aujourd’hui, la chaine logistique du commerce extérieur est devenue l’objet de la nouvelle guerre économique entre les pays du Sud et les pays du Nord. Ainsi, de plus en plus de règles contraignantes frappent cette chaine logistique et qui sont considérées aujourd’hui comme autant de Barrières Non Tarifaire (BTN) qui visent à rendre plus difficile l’accès des exportations des pays du Sud aux marchés des pays du Nord.

Ainsi, après s’être pris à la dernière minute pour se conformer à l’Import Control System (ICS) instauré par l’UE en 2011, le Maroc récidive à nouveau et se trouve pris de cours cette fois-ci dans l’implémentation de la nouvelle réglementation internationale de l’OMI sur l’obligation de la pesée des conteneurs (VGM).

Cette nouvelle réglementation qui a été édictée par l’Organisation Maritime Internationale (OMI) en 2014 devait être mise en œuvre au Maroc par la Direction de la Marine Marchande (DMM) qui a la prérogative de la veille réglementaire dans le domaine maritime, mais finalement c’est l’ANP qui a été obligée de prendre le dossier en main face à l’immobilisme de la DMM.

Le résultat aujourd’hui, c’est qu’à quelques jours de l’entrée en vigueur le 1er juillet de cette réglementation internationale, les choses ne sont pas totalement claires pour les operateurs de la chaine logistique du commerce extérieur, qui en appel à la création d’un observatoire de la logistique internationale, face à l’immobilisme d’une autre structure chargée de la veille au Maroc l’Observatoire Marocain de la Compétitivité Logistique (OMCL).  

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet