21 Juin 2013, fin de la période de redressement judicaire de la COMARIT

Croisière
Typography

Le miracle n’aura probablement pas lieu, quatre mois après le début de la période de redressement judicaire prononcée par le tribunal de commerce de Tanger le 21 février dernier, il semblerait bien qu’on s’achemine vers une liquidation pure et simple de la compagnie maritime.

 

Ce dernier acte vient après un long processus qui a duré presque 18 mois depuis la date de la première saisie pratiquée sur un navire du Groupe COMARIT/COMANAV FERRY au port de Sète. Si plusieurs investisseurs se sont montrés au début intéressés par la reprise du Groupe ou du moins une partie de ses activités, aucune proposition ne semble avoir aboutie.

Ainsi, tour à tour des investisseurs privés marocains, dont l’Ex PDG de la COMANAV, Toufiq IBRAHIMI et des institutionnels comme la BMCE, la BP ou la CDG ont été cités comme potentiels repreneurs. De même, des investisseurs italiens et allemands ont montré un intérêt pour la reprise du Groupe. Mais il semblerait bien qu’après la vente du navire BILADI fleuron de la flotte, à un million d’euros alors que sa mise à prix était de 1,6 Millions d’euros a fini par convaincre de l’incapacité de la famille Abdelmoula à redresser la barre.

Aujourd’hui, c’est un nouveau processus qui est enclenché, celui de la mise en liquidation judicaire du Groupe, ce nouveau feuilleton signera le dernier acte de cette affaire.

Espérons au moins qu’il sera traité avec plus de célérité de la part de notre justice pour permettre aux employés du Groupe de récupérer une partie de leur du.

Recevez notre newsletter