La position de l'UE en matière de Politique maritime intégrée et de Croissance bleue

Pêche
Typography

De multiples activités humaines exploitent et affectent les océans et les mers. L'interconnexion des écosystèmes marins des pays limitrophes et le fait qu'une grande partie des océans et des mers soit au-delà des juridictions nationales, appellent une coordination et une coopération plus renforcées entre les pays aussi bien sur le plan international que régional.

Une connaissance plus approfondie des océans et des activités humaines y afférentes, ainsi que la mise en œuvre d'instruments juridiques et d'outils de gouvernance spécifiques, devraient jeter les bases d'un développement maritime plus durable. Il est donc nécessaire, aussi bien sur le plan national qu'international, de dépasser les approches en vase clos (approches cloisonnées) en améliorant les synergies sectorielles, intersectorielles et inter-administrations pour favoriser des investissements économiques capables de lutter contre la détérioration des océans et des mers tout en préservant les ressources marines et les services écosystémiques.

La Politique maritime intégrée (PMI) engagée par l'UE est une vision/approche globale pour gérer les activités humaines marines et maritimes. Elle vise à traiter de telles questions et promouvoir une prise de décision transparente en soutien à une "économie bleue" durable pour que les communautés d'Europe établies autour des mers et des océans soient plus stables, résilientes, sécurisées et économiquement viables. Cette approche nécessite un niveau de dialogue, de connaissance et d'implication des administrations et des parties prenantes nationales encore plus élevé que les approches sectorielles. La Directive sur la planification de l'espace maritime (2014/89/UE) aidera dans ce sens.

Par ailleurs, la recherche, l'innovation, la surveillance et les projets de conservation, qui dans certains cas peuvent également impliquer des pays non membres, sont financés à travers plusieurs mécanismes, dont, le programme-cadre Horizon 2020, l'instrument financier pour l'environnement  (LIFE) et les fonds structurels et d'investissement européens comme le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

Le FEAMP soutient, en particulier, la mise en œuvre de la Politique de pêche commune et de la Politique maritime intégrée, et ce à travers différents mécanismes: entre autres, une meilleure collecte, une meilleure gestion et utilisation des données en soutien aux consultants scientifiques ; la promotion de plateformes et de réseaux de coopération intersectoriels; le développement de données marines et de connaissances de base de grande qualité accessibles au public (ex: EMODNET, CISE, etc.).

Par ailleurs, l'UE œuvre à renforcer la coordination et la coopération régionales à travers différents mécanismes, y compris, entre autres, le dialogue régional sur l'économie bleue (UpM), le développement de stratégies sous-régionales (ex: EUSAIR) et à travers des contributions financières volontaires aux organisations internationales (ex: GFCM, ICCAT, etc.)

A cet égard, l'UE œuvre également à introduire les concepts et les approches de la Politique maritime intégrée et de l'économie bleue dans les programmes pertinents de l'UE, y compris  au niveau de la Politique européenne de voisinage".

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir