L'Espagne "satisfaite" de l'adoption définitive de l'Accord de pêche durable Maroc-UE

Pêche
Typography

Madrid - Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation en fonction, Luis Planas, a fait part de la "satisfaction" du gouvernement de son pays de l'adoption définitive de l'Accord de pêche durable entre le Maroc et l'Union européenne (UE), après sa ratification par le Royaume.

 

Cité dans un communiqué de son département, M. Planas a mis en avant l'importance de cet accord pour le secteur de la pêche espagnol, principalement pour certains segments des flottes de l'Andalousie, des Canaries et de la Galice, précisant qu'en vertu de cet accord, l'Espagne va obtenir plus de la moitié des 138 licences possibles, soit près de 92 licences.

La première commission mixte du nouveau Protocole de pêche Maroc-UE, qui a achevé ses travaux jeudi à Rabat, a examiné les modalités pratiques et les aspects techniques nécessaires pour la délivrance des premières licences, a rappelé le ministre, précisant que les armateurs espagnols ont déjà préparé les dossiers relatifs à la demande de licences de pêche et effectué les paiements nécessaires au démarrage de l'activité la semaine prochaine.

"Avec l'engagement de la partie marocaine à assurer un traitement rapide des demandes, nous espérons que les premières licences pourront être délivrées et que les opérations de pêche commenceront au cours de la semaine prochaine", a indiqué le ministre.

Concernant les avantages de l'Accord de pêche Maroc-UE pour la flotte espagnole, M. Planas a assuré que ce nouveau Protocole, d'une durée de quatre ans, prévoit une plus grande flexibilité en matière de respect de l'obligation de débarquement dans les ports marocains, ainsi que le maintien du montant des redevances relatives à l'accès aux zones de pêche utilisées par les navires espagnols.

Le ministre a, à cet égard, assuré que ce nouvel Accord de pêche devrait favoriser la durabilité de la flotte dans ses aspects économiques, sociaux et environnementaux, dans la mesure où il permettra de créer de l'emploi et de la richesse dans des zones fortement dépendantes de la pêche, ainsi que d'assurer un contrôle strict des captures réalisées, tout en préservant les ressources halieutiques dans la région.

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
38 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
57 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
68 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
90 Days ago
Recevez notre newsletter