Le Guichet Unique au service de l’intégration de l’écosystème de la supply chain internationale

Portuaire
Typography

. La Conférence Annuelle du Guichet Unique PortNet accueille, cette année, plus de 800 participants nationaux et internationaux

. Objectif : Rehausser la compétitivité à travers la recherche permanente de nouvelles solutions innovantes et audacieuses

 

Casablanca accueille les 12 et 13  novembre 2018 la 4ème édition de la Conférence Annuelle du Guichet Unique PortNet sous le thème : «Le guichet unique : l’intelligence communautaire publique et privée au service de votre supply chain intégrée, efficace et innovante». Une rencontre au rayonnement international, initiée conjointement par l’Agence Nationale des Ports (ANP) et PORTNET S.A, sous l’égide du Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et en partenariat avec le Centre de Facilitation de Business Électronique (CEFACT-ONU) et l’International Port Community Systems Association (IPCSA).

«La thématique choisie pour cette année la conférence annuelle du Guichet Unique PORTNET adhère aux Hautes Orientations de sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste, dans sa vision de mettre les citoyens et les opérateurs économiques au centre d’intérêt des administrations et du service public et ce à travers la recherche permanente de nouvelles solutions innovantes et audacieuses au service de la compétitivité de notre écosystème et de notre économie» souligne Nadia Laraki Directrice Générale de l’ANP et Présidente du Conseil d’Administration de PORTNET S.A., à l’occasion de cette grand–messe qui s’est imposée depuis 2014 en tant que plateforme incontournable de networking et d’échange d’expériences et d’expertises dans les domaines de la Supply Chain digitale et de la Facilitation du Commerce.

Cette édition 2018 réunit plus de 800 participants nationaux et étrangers issus des secteurs publique et privé, représentants plus de 30 pays des différentes régions du monde (Afrique, Amérique, Asie et Europe) et des organisations internationales prestigieuses impliquées dans les domaines précités telles que CEFCAT-ONU, CNUCED, IPCSA, AACE, CIDC, Banque Mondiale, etc.  

Ce concentré d’événements internationaux de premier plan se veut une plateforme au rayonnement mondial, dédiée aux échanges des points de vue des experts, aux partages des meilleurs pratiques, à la présentation des initiatives les plus innovantes et au bilan de la mise en œuvre de la digitalisation des échanges et de la supply chain entre les différents acteurs des écosystèmes portuaires, logistiques et transfrontaliers.

Bonne gouvernance, accompagnement du développement économique, innovation, amélioration de la compétitivité… Les modèles économiques changent et les attentes aussi. «Aujourd’hui, plus que jamais, la compétitivité des pays sur le marché mondial dépend de plus en plus de leur aptitude à innover en permanence et à apprivoiser les nouvelles technologies dans tous les secteurs en réinventant les process et en challengeant les méthodes adoptées.

Dans les domaines de la logistique, des ports et de la Supply-Chain à l’international, cette course acharnée vers l’innovation s’illustre notamment à travers la mise en œuvre de vrais guichets uniques et de plates-formes communautaires diruptives qui ont permis de faire des sauts qualitatifs dans l’amélioration de leur performance et de leur compétitivité», précise Jalal Benhayoun.

Face à un environnement en perpétuelle mutation, les guichets uniques apportent des solutions tangibles aux différentes problématiques et répondent aux aspirations légitimes des acteurs publics et privés composant l’écosystème portuaire, logistique et du commerce international. PortNet en tant que plate-forme d'échange d'information pour la communauté du Commerce Extérieur fournit des services intégraux aux membres de cette communauté, en améliorant perpétuellement l'efficacité et la rapidité des formalités avec les administrations.

Au titre de bilan pour PortNet pour 2018, plusieurs services innovants ont été mis en place au bénéfice de la digitalisation de la supply chain internationale du Royaume. Citons à cet égard, la première solution communautaire d’échange et de paiement multicanal des factures des prestations liées à la supply chain internationale, la généralisation de l’échange des résultats de contrôle entre les services de la douane et de l’ONSSA. Cette année est également marquée par la préparation technique des solutions à la mise en oeuvre éminente de la gestion dématérialisée des agréments de l’ANRT, des bons à délivrer et de sortie, de la prise de RDV de sortie des conteneurs des ports ainsi que des Demandes de Franchise Douanière (DFD).

Dans ce même élan, en parfait alignement avec sa vision stratégique mettant la compétitivité au centre de ses intérêts et visant à rendre la supply chain d’import/export à la fois pratique, intégrée et digitale, la communauté de PortNet, avec le soutien de la Banque Mondiale, a entrepris dans un cadre inclusif à l’extension, via un nouveau produit baptisé «Trade Sense», des services fournis par sa plateforme aux procédures, aux informations commerciales et logistiques à forte valeur ajoutée nécessaires aux opérateurs économiques pour accomplir aisément leurs transactions à l’international, précise le management. «Nous nous réjouissons des réalisations accomplies grâce à la contribution active de toutes les parties prenantes publiques et privées mais nous sommes conscients de l’ampleur des défis qui restent à relever, de la légitimité des aspirations de tous les opérateurs économiques et des chantiers à finaliser», a conclu le Ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau. 

Un programme scientifique riche

La conférence Annuelle du Guichet Unique PortNet, prévue sur deux jours, promet un programme scientifique  riche. Une occasion pour continuer et surtout fructifier le dialogue permanent entre les opérateurs économiques et l’ensemble des parties prenantes au guichet unique. Les tables rondes prévues portent sur l’état des lieux, les moyens d’améliorer le climat des affaires, la compétitivité des entreprises, la consolidation des efforts des parties prenantes à l’écosystème portuaire, logistique et du commerce international, l’établissement des cadres directeurs pour de futurs chantiers et partenariats, la facilitation du commerce et l’échange d’informations électroniques, le battage technologique, le contexte africain… Une pléiade d’experts nationaux et internationaux animent ces tables rondes.

Également prévue à la même occasion, la 5ème édition de la Conférence Internationale sur le concept guichet unique, organisée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du commerce et le commerce électronique (CEFACT-ONU). (L’édition de cette année sera également marquée par la tenue de la 5ème Conférence Internationale sur le concept guichet unique, organisée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du commerce et le commerce électronique (CEFACT-ONU)).

Ce rendez-vous est une occasion offerte aux participants et experts de se pencher sur les normes et les recommandations internationales liées aux développements du guichet unique national comme l'une des principales solutions technologiques dans un effort mondial continu pour stimuler le commerce international. Figure, aussi, au programme la Conférence annuelle de l’International Port Community Systems Association « IPCSA » qui traite des thématiques d’actualité en matière de simplification du commerce et des processus portuaires. Y sont attendus plus de 200 experts internationaux dans les domaines des guichets unique et des systèmes communautaires portuaires. Ajoutons à cela, la réunion annuelle des membres de l’IPCSA qui se tient, en marge de la Conférence Annuelle du guichet Unique, à laquelle sont invités les différents opérateurs africains des guichets uniques et de systèmes communautaires portuaires.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir