Le Maroc va acquérir 13 drones militaires Bayraktar TB2 auprès de la Turquie

Sécurité
Typography

Les Forces Armées Royales (FAR) du Maroc ont signé un contrat d'acquisition de 13 drones Bayraktar TB2 avec la Turquie pour un montant de 626 millions de dirhams (70 millions de dollars), selon Far-Maroc.

Dans le cadre de cet accord, le Maroc recevra quatre stations terrestres de pilotage, un système de simulation configurable pour la conduite des drones, et un système numérique de suivi et de stockage des informations. Un centre d'opérations de drones sera mis en place dans les bases aériennes marocaines.

Le personnel militaire marocain recevra une formation, ainsi qu'un soutien logistique et technique.

La fourniture des drones de combat devrait commencer d'ici un an.

En novembre 2019, le Maroc a acheté un système sophistiqué de contre-drones nommé Bukovel-AD, conçu par la société ukrainienne Proximus. Le système anti-drone est mondialement connu pour sa grande capacité à détecter précocement les véhicules aériens sans pilote (UAV). Sa portée de détection atteint 10-15 kilomètres.

Le Maroc avance à grands pas dans la modernisation de son armement pour assurer la sécurité et la stabilité de la région, compte tenu de son importante position stratégique.

En concluant plusieurs contrats d'armement, que ce soit avec les États-Unis, la France, Israël ou la Turquie, le Maroc vise à devenir une puissance militaire régionale.

Le Maroc a établi un plan quinquennal en 2017 pour atteindre la "suprématie régionale" en modernisant l'équipement militaire de son armée, de son aviation et de sa marine.

Pour atteindre l'objectif stratégique, le Maroc a consacré 178,87 milliards de dirhams (20 milliards de dollars) au plan avec un budget annuel de défense de 31,30 milliards de dirhams (3,5 milliards de dollars) actuellement et qui atteindra 38,30 milliards de dirhams (4 milliards de dollars) en 2022.

Les principaux fournisseurs d'armes du Maroc sont les États-Unis avec une part de 53 %, suivis par la France avec 44 % et l'Italie avec 1,4 %.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.