Tonnerres de Brest 2012 : DCNS s’est associé à la Journée Maroc

Marine Militaire
Typography

altDCNS s’est associé à la journée thématique Maroc de l’édition 2012 des Tonnerres de Brest. A cette occasion, retour sur la FREMM, premier succès à l’export de l’un des plus grands programmes navals européens dont une unité a été commandée par la Marine royale marocaine.

Signé en avril 2008, le contrat conclu avec la Marine royale marocaine prévoit la livraison en 2013 d’une frégate multimissions FREMM, le navire de combat de premier rang de DCNS, capable d’assurer tout type de missions : lutte anti-sous-marine, antiaérienne, antisurface, action vers la terre. Ce bâtiment, second d’une série de 12 frégates, dont 11 destinées à la Marine nationale, compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché, doté d’une furtivité exceptionnelle, d’un système de combat fortement intégré, d’une forte interopérabilité au sein d’une force interarmées mais surtout d’un très haut degré d’automatisation qui permet un équipage réduit.

Vincent Martinot-Lagarde, Directeur des Programmes FREMM, nous présente les équipements de ce navire à la pointe du progrès : « La FREMM mettra en œuvre les systèmes d’armes et équipements les plus performants, tels que, le radar multifonction Héraclès permettant le déploiement de systèmes d’armes pour neutraliser les menaces aériennes, sous-marines et en surface. Capable d’embarquer un hélicoptère de la classe 10 tonnes, la FREMM aura de solides capacités anti-sous-marines, avec un sonar de coque et un sonar remorqué. Elle pourra répondre à tous les types de menace et offre une interopérabilité et un niveau de disponibilité inégalés. »

Depuis 2008, la Marine royale marocaine compte parmi les cinquante marines clientes qui font confiance au groupe DCNS. Pour Bernard Planchais, Directeur Général Délégué de DCNS, « ce contrat ouvre de nouvelles perspectives commerciales pour ce type de bâtiments sur un marché mondial de renouvellement et de modernisation de nombreuses marines ; plusieurs marines ont exprimé leur intérêt pour cette frégate de nouvelle génération. Ainsi, la coopération entre la France et le Royaume du Maroc constitue un facteur de développement en direction de nouveaux pays, notamment en Méditerranée et au Proche et Moyen Orient. »

La Marine royale marocaine, une puissance navale en voie de modernisation pour réaffirmer ses ambitions régionales

En tant que puissance régionale, le Maroc engage actuellement un vaste programme de modernisation de sa flotte pour mieux maîtriser sa zone économique exclusive riche en ressources halieutiques et renforcer sa présence sur le très stratégique détroit de Gibraltar. Le pays doit faire face essentiellement à des menaces liées au transport illégal de drogues à destination de l’Europe et à l’immigration illégale en provenance d’Afrique subsaharienne. Pour mener à bien ses missions, le Maroc a commandé :
– 3 corvettes Sigma : Tarik Ben Ziyad, Sultan Moulay Ismael et Allal Ben Abdella dont l’admission au service actif est prévue en 2013.
– 4 OPV Classe 7
– 1 frégate FREMM livrée en 2013.
En termes d’infrastructures navales, les Chantiers et Ateliers du Maroc (CAM) à Casablanca se chargent essentiellement des opérations d’entretien mineur de sa flotte.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir