Les pays du Golfe envisagent une force navale conjointe

Marine Militaire
Typography

Les six monarchies arabes du Golfe envisagent de se doter d'une force navale conjointe pour protéger leurs eaux territoriales, a annoncé mercredi un haut officier koweïtien.

Cette nouvelle force devrait être mise en place dans les "prochains mois" et devrait être appelée "Groupe de sécurité 81", a précisé le conseiller du ministère de la Défense, le général Ahmed Youssef al-Moulla.

Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG - Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït) avait formé en 1982 une force terrestre commune, appelée Bouclier de la péninsule, qui a été remplacée ensuite par un système de commandement unifié entre les six armées.

Lors de leur dernier sommet en décembre à Koweït, les pays du CCG, ont approuvé la création d'un commandement militaire unifié pour "raffermir la stabilité et la sécurité régionales.

Le général Moulla, cité par l'agence de presse koweïtienne Kuna, a indiqué que les effectifs de la force navale conjointe seraient calculés en fonction du "niveau des menaces contre la sécurité maritime dans le Golfe".

Les six pays ont plus de 3.000 kilomètres de côtes sur le Golfe face à l'Iran qui a une puissante marine de guerre.

Les forces navales occidentales sont également présentes dans la région.

Les six pays renferment quelque 40% des réserves de brut du monde et le quart des réserves de gaz. Ils comptent près de 50 millions d'habitants, dont une bonne moitié d'étrangers.

 

 
Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet