La corvette sud-coréenne Cheonan coulée par un sous-marin nord-coréen

Marine Militaire
Typography

SEOUL, 20 mai 2010 (AFP) - Le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan, le 26 mars, a été provoqué par une torpille tirée par un sous-marin nord-coréen, a affirmé jeudi une commission d'enquête internationale, démentie aussitôt par Pyongyang qui a menacé d'une "guerre généralisée" en cas de sanctions internationales.

"Les preuves amènent de manière accablante à la conclusion que la torpille a été tirée par un sous-marin nord-coréen", indiquent les enquêteurs dans un rapport sur le naufrage au cours duquel 46 marins avaient été tués.

"Il n'y aucune autre explication possible", estiment-ils. La Corée du Nord a qualifié ces accusations "d'affabulations", selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, tandis que le président sud-coréen, Lee Myung-Bak, a promis "des mesures énergiques" contre Pyongyang.

"Des mesures énergiques vont être prises contre la Corée du Nord", a déclaré M. Lee lors d'une conversation téléphonique avec le Premier ministre australien, Kevin Rudd, a indiqué le cabinet présidentiel dans un communiqué.

La Corée du Sud, grâce à une forte coopération internationale, "devra faire en sorte que la Corée du Nord admette son méfait et redevienne un membre responsable de la communauté internationale", a-t-il ajouté.

La Commission de la Défense nationale (NDC) de Corée du Nord a pour sa part qualifié "d'affabulations" les conclusions de la commission d'enquête dans un communiqué diffusé par la radio nationale nord-coréenne.

"Nous prendrons des mesures énergiques, parmi lesquelles une guerre généralisée, si des sanctions sont imposées à la Corée du Nord", a mis en garde la NDC, le plus puissant organe de l'Etat nord-coréen, présidé par le numéro un du régime Kim Jong-il, cité par Yonhap.

Le communiqué radio-diffusé précise aussi que Pyongyang va envoyer ses propres enquêteurs en Corée du Sud pour vérifier les preuves avancées par les enquêteurs et qualifie de "traître" le président sud-coréen.

Les Etats-Unis ont "fermement condamné" l'"agression" nord-coréenne contre le Cheonan. "Les Etats-Unis condamnent fermement l'acte d'agression qui a provoqué" la mort de 46 marins du Cheonan, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Robert Gibbs.
M. Gibbs a estimé que le rapport de la commission d'enquête internationale se fondait sur "un examen objectif et scientifique des preuves".

Le président Barack Obama a exprimé "sa profonde compassion" à son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak et au peuple sud-coréen pour les 46 morts du Cheonan, a-t-il précisé.

 

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet