"Un navire humanitaire pour le Liban" : Emmanuel Macron salue l'engagement des entreprises, ONG et institutions publiques françaises qui participent à l'initiative de la Fondation CMA CGM

Au port de Beyrouth, le Président français Emmanuel Macron et Rodolphe Saadé, Président-Directeur Général du Groupe CMA CGM, ont assisté au déchargement, depuis Aknoul, de l'aide humanitaire d'urgence destinée au peuple libanais.

Du matériel médical et d'hygiène, des matériaux de construction et de la nourriture sont distribués à 18 ONG, quatre hôpitaux et à la Croix-Rouge libanaise.

L'opération de secours est menée par la Fondation CMA CGM en partenariat avec le Centre de crise et de soutien du Ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères.

Lors de son voyage officiel au Liban le 1er septembre, Emmanuel Macron s'est rendu dans le port de Beyrouth où l'Aknoul, un navire roulier du Groupe CMA CGM, déchargeait sa cargaison de matériel humanitaire d'urgence. Rodolphe Saadé, Président-Directeur Général du Groupe CMA CGM, a présenté au Président de la République française l'opération humanitaire "Un navire humanitaire pour le Liban". Etaient également présents Tanya Saadé Zeenny, Présidente de la Fondation CMA CGM, des représentants des donateurs (Saint Gobain et Sanofi) et des représentants des ONG bénéficiaires de l'aide humanitaire (dont Beit el Baraka, Arcenciel, Offre Joie et la Banque Alimentaire du Liban).

Des dons pour aider à répondre aux besoins essentiels du peuple libanais

L'Aknoul était entièrement chargé, et sa cargaison était constituée de dons de plus de 70 organisations en France :

un tiers était constitué de matériaux de construction et d'articles divers dont :

16 véhicules, dont 1 bus, 9 véhicules utilitaires, 3 ambulances et 3 véhicules de manutention,

76 générateurs donnés par Kohler-SDMO à la Croix-Rouge,

270 palettes de tuiles rouges de Marseille, données par le Point P pour aider à la reconstruction de Beyrouth.

un tiers était constitué de nourriture, dont :

392 000 produits d'alimentation infantile et médicale et d'eau minérale donnés par Danone à l'ONG Beit el Baraka,

51 tonnes de farine envoyées par Axiane Meneurie,

28 palettes de nourriture (farine, sucre, riz, thon, pâtes, blé bulgur, pois chiches, etc.) données par Sodexo à l'ONG Caritas.

un tiers était constitué de médicaments, de matériel médical et de produits d'hygiène, dont :

9 palettes de médicaments données par Sanofi et sa Fondation à l'UNICEF Liban,

25 palettes de matériel médical (masques, gants, désinfectant pour les mains à base d'alcool et tampons) données par Orpea-Clinea à l'hôpital Hôtel Dieu de France,

Plusieurs dizaines de palettes de matériel médical, de respirateurs et de lits d'hôpitaux donnés par plusieurs hôpitaux français à leurs homologues au Liban.

Une opération de secours humanitaire qui consiste à faire des dons à des ONG et des hôpitaux de renom au Liban

Bénéficiaires inclus :

Organisations caritatives et humanitaires spécialisées dans l'aide humanitaire : Croix-Rouge libanaise, UNICEF Liban, Arcenciel, Offre Joie, Banque alimentaire libanaise, Beit el Baraka, Caritas, SOS Village d'enfants, Nusaned, Libami, Ordre de Malte Liban, Centre de santé Darb el Sama, Centre de santé communautaire de Nabaa, La Maison Providence, Association libanaise des victimes du terrorisme, OMCFAA (Association des missions catholiques françaises en Asie et en Afrique), APSAD (Association pour la protection des monuments et sites anciens), etc.

Hôpitaux libanais : Hôtel Dieu de France, Centre médical de l'Université américaine de Beyrouth, Hôpital Geitaoui et Centre médical universitaire de l'Hôpital Saint George.

Distribution de l'aide : transparence et traçabilité

Pour distribuer la cargaison humanitaire d'Aknoul, le groupe CMA CGM a fait appel à l'expertise de sa filiale CEVA Logistics, qui dirige les opérations portuaires et transfère les dons par la route vers l'hippodrome de Beyrouth, où ils seront distribués aux ONG. Le transfert des fournitures vers l'Hippodrome est supervisé par l'armée libanaise. La distribution finale est supervisée par l'ambassade de France au Liban, chaque destinataire signant des reçus pour les dons reçus. Les donateurs veilleront donc à ce que leurs dons soient distribués aux destinataires désignés.

Le Groupe confirme son soutien au Liban et à sa population en maintenant ses services de transport maritime

Le 10 août, CMA CGM a repris ses activités dans le port de Beyrouth. Chaque semaine, 9 navires CMA CGM font escale à Beyrouth et 3 à Tripoli. Ainsi, les services maritimes du Groupe CMA CGM acheminent des fournitures essentielles au peuple libanais et soutiennent la reprise des activités d'exportation du pays.

Opération humanitaire

Au lendemain de la tragique explosion qui a frappé Beyrouth, le Groupe CMA CGM a réagi rapidement en organisant le transport d'une équipe d'intervention d'urgence et de matériel médical d'urgence vers la ville. Rodolphe Saadé a pu constater l'ampleur des dégâts lors de sa visite à Beyrouth aux côtés du Président français le 6 août dernier. Face à cette situation, le Groupe CMA CGM, via sa Fondation, a décidé d'agir en solidarité avec le peuple libanais en déployant gratuitement un de ses navires pour acheminer du matériel de secours.

Cette opération de secours, appelée "Un navire humanitaire pour le Liban", a été organisée en partenariat avec le Centre de Crise et de Soutien du Ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères et l'Ambassade de France au Liban et y a participé :

La collecte de dons : la Fondation et les équipes du Groupe CMA CGM ont travaillé pour attirer et rassembler plus de 70 dons d'entreprises, d'ONG, d'organismes publics français et de particuliers.

- Un tiers des dons est constitué de matériaux de construction tels que le carrelage, le ciment, la fibre de verre et les plaques de plâtre.

- Un tiers est constitué de denrées alimentaires de base telles que la farine, les céréales et les grains.

- Un tiers est constitué de médicaments, de matériel médical et de divers articles d'aide.

Une task force dédiée : une opération conjointe entre CMA CGM et le Ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères a été mise en place à Marseille et à Beyrouth pour évaluer les dons proposés, passer au crible les ONG et autres entités qui les recevraient et organiser le transport dans les meilleurs délais.

Identification des bénéficiaires : chaque don a été analysé en coopération avec l'ambassade de France au Liban, qui a certifié le don et précisé son destinataire à Beyrouth. Les bénéficiaires sont des ONG et des partenaires reconnus pour leurs efforts au Liban.

Centralisation des dons : le Groupe CMA CGM a utilisé son expertise logistique pour collecter les dons dans des entrepôts, les placer dans des conteneurs et les charger sur le quai d'Aknoul.

Transport des dons par voie maritime : l'Aknoul, navire roulier du Groupe CMA CGM, est parfaitement adapté au transport de l'aide humanitaire. Il a quitté Marseille pour Beyrouth le 25 août, chargé de conteneurs, de véhicules (ambulances, véhicules utilitaires et véhicules de manutention) et de palettes.

Livraison de l'aide humanitaire : à Beyrouth, le Groupe CMA CGM organise les opérations portuaires et le transfert des secours par la route vers l'Hippodrome de Beyrouth, où ils seront distribués aux ONG et aux hôpitaux. Le transfert vers l'Hippodrome est supervisé par l'armée libanaise. La distribution finale est supervisée par l'ambassade de France au Liban.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir