«L'accord de pêche Maroc-UE est vital pour certains segments de la flotte espagnole» (Ministre Espagnol)

Pêche
Typography

L'accord de pêche nouvellement paraphé par le Maroc et l'Union européenne (UE) est «vital» pour certains segments de la flotte espagnole, a affirmé mercredi le ministre espagnol de l'Agriculture, de la pêche et de l'alimentation, Luis Planas. «L'accord de pêche entre le Maroc et l'UE, qui a été paraphé après des négociations intenses, dans lesquelles l'Espagne a joué un rôle très important, est vital pour certains segments de la flotte espagnole», a souligné M. Planas, qui s'exprimait devant la commission de l'agriculture, de la pêche et de l'alimentation du Congrès des députés.

Dans ce cadre, le ministre a assuré que cet accord est très bénéfique pour la flotte espagnole, dans la mesure où le pays ibérique détient 90 des 138 licences de pêche délivrées, soit plus de la moitié. «Cet accord devrait favoriser la durabilité de la flotte de pêche espagnole dans ses aspects environnemental, social et économique, garantir l'activité de la flotte dans les zones espagnoles vulnérables, créer des emplois et de la richesse et permettre de contrôler de manière stricte les captures et de préserver les ressources halieutiques de la région», a expliqué M. Planas. Après avoir passé en revue les améliorations apportées à cet accord, en particulier celles liées à l'accès des navires à la zone de pêche, le ministre a souligné que les parties à l'accord devraient opter pour une répartition équitable des avantages socio-économiques offerts.

Et afin d’atténuer la situation problématique de la flotte espagnole jusqu’à l’entrée en vigueur effective de l’accord, le gouvernement prévoit une série de mesures pour la suspension de l’activité, puisque le dernier protocole a expiré le 14 juillet dernier, a-t-il fait savoir, notant que son département est en train d'examiner la possibilité d'une réinstallation temporaire des navires dans d’autres zones de pêche et œuvre à approuver, dans les plus brefs délais, deux arrêtés ministériels relatifs à l’arrêt temporaire des navires ne disposant pas de lieux de pêche alternatifs.

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
7 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
26 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
37 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
59 Days ago
Recevez notre newsletter