Les incendies, cause majeure de perte de navires de fret, avertit Allianz

Sécurité Maritime
Typography

Les incendies sur les porte-conteneurs et transporteurs géants de voitures causent des pertes importantes et plus fréquentes, un risque qui augmente avec le nombre de véhicules électriques à bord, selon une étude publiée mardi par Allianz.

 

“Les incendies à bord des grands navires demeurent le principal problème pour l’industrie du transport maritime”, déclare le capitaine Rahul Khanna, expert maritime chez AGCS, la branche industrielle de l’assureur, cité dans l’étude.

Parmi les incendies majeurs qui frappent ces cargos géants naviguant en eaux profondes, “l’accent se déplace” vers les transporteurs de voitures et navires dits “roro”, où les voitures entrent et sortent en roulant.

Dernier incident majeur intervenu cet hiver: le cargo Felicity Ace, transportant 4.000 véhicules haut de gamme du groupe Volkswagen d’une valeur estimée entre 400 et 500 millions de dollars, a pris feu avant de sombrer au large de l’archipel des Açores.

Le navire transportait notamment des véhicules électriques, ce qui soulève des inquiétudes quant aux risques de départ de feu associés aux batteries lithium-ion et la capacité des systèmes à bord de lutter contre de tels incendies, note l’étude.

La popularité démultipliée des véhicules électriques est source de nouveau défi “car leur croissance rapide signifie que des millions de modèles devront être transportés par voie maritime dans le futur”, est-il souligné.

Les incendies sont ainsi en passe de devenir un facteur de perte constant pour les transporteurs de voitures, en plus des problèmes de stabilité.

“La taille et la conception des grands porte-conteneurs et porte-voitures rouliers navires rend la lutte contre les incendies extrêmement difficile”, selon Randy Lund, consultant en risques maritimes chez AGCS.

Les incendies nécessitent un grand volume d’eau pour éteindre et refroidir la zone environnante, ce qui peut, à son tour, mettre en danger la stabilité du navire.

Cela amène à s’interroger sur la conception des navires, les capacités de détection et de lutte contre les incendies et les procédures de chargement de la cargaison, selon l’étude.

L’étude annuelle de l’AGCS a recensé 54 pertes totales de navires en 2021 dans le monde, contre 65 l’année précédente. Cela représente aussi une diminution de 57% sur 10 ans (127 en 2012).

Pour réagir à ce post merci de vous connecter ou s'inscrire si vous n'avez pas encore de compte.