Maroc : la Marine royale assiste 31 embarcations en difficulté transportant des candidats à la migration clandestine

Sécurité Maritime
Typography

La Marine royale marocaine a porté assistance samedi et dimanche en Méditerranée à 31 embarcations en difficulté, transportant 615 candidats à la migration clandestine, a annoncé lundi dans un communiqué l'Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR).

Selon la même source, ces candidats à la migration illégale ont été ramenés tous sains et saufs aux ports marocains et plusieurs des embarcations les transportant ont coulé à cause de leurs états vétustes.

Le Maroc connaît un afflux de migrants et de réfugiés qui rêvent de gagner l'Europe. La plupart d'entre eux tentent de gagner les côtes de l'Espagne par la mer, d'autres essaient par voie terrestre en franchissant les clôtures séparant le Maroc des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla.

L'immigration en masse des Marocains a poussé la Marine royale à déployer un grand dispositif de surveillance dans la région du nord.

Jeudi, le gouvernement marocain a réitéré le refus catégorique du Maroc d'abriter des centres d'accueil pour migrants.

"La création de centres d'accueil pour migrants n'est qu'une tentative d'externaliser le problème et ne constitue pas une solution", a affirmé Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, lors d'un point de presse.

"Le Maroc ne peut pas accepter une situation qui s'inscrit en porte-à-faux de cette profondeur humaine inhérente au règlement de la problématique de l'immigration", a insisté M. El Khalfi, en mettant l'accent sur la nécessité d'assumer "la responsabilité collective" en la matière.

Il a, en outre, fait remarquer que les réseaux d'immigration clandestine ont développé leur mode opératoire en utilisant, pour la première fois, des "Go-Fast", précisant que plus de 80 réseaux d'immigration irrégulière et de traite d'êtres humains ont été démantelés. 

Recevez notre newsletter