Nomination du phare de Cap Spartel pour le titre du Phare patrimonial de l’année 2023 de l’Association Internationale de Signalisation Maritime

Science
Typography

Le Conseil 76 de l’Association Internationale de Signalisation Maritime (AISM), tenu au Brésil du 12 au 16 Décembre 2022, a officiellement nommé le phare de Cap Spartel pour remporter le titre du Phare Patrimonial de l’année 2023 de l’AISM. Le doyen des phares marocains est ainsi le premier et unique phare arabe et africain ayant remporté ce titre vu sa richesse culturelle, historique et architecturale.

 

La candidature du phare de Cap Spartel a été soumise, en Février 2022, par la Direction des Ports et du Domaine Public Maritime, membre national de l’AISM représentant du Maroc et ce, dans un cadre de concurrence avec 41 autres phares candidats provenant de vingt pays membres nationaux de l’AISM.

L’aménagement du phare de Cap Spartel s’inscrit dans le cadre d’une vision stratégique de valorisation et de conservation du patrimoine culturel lié aux phares. Cette vision a été couronnée par la création du Musée national des phares et balises et son ouverture au public en Juillet 2021. Ainsi, le phare peut désormais accueillir ses visiteurs en offrant une expérience didactique sur l'histoire maritime du Maroc et une vue panoramique sur le détroit de Gibraltar, l'un des plus importants passages maritimes stratégiques où la mer Méditerranée rencontre l'océan Atlantique.

Le titre du Phare patrimonial de l’année « IALA heritage Lighthouse » a été lancé pour la première fois, en 2018, par l’AISM et le ministère koréen chargé des océans et de la mer dans le cadre de la déclaration de Incheon. Il vise à mettre en exergue et à faire connaitre, à l’échelle mondiale, les phares ayant un grand potentiel culturel et patrimonial et qui ont été mis en valeur et conservés par les services concernés du pays. Ce prix a été remporté par le phare de Cordouan, en France en 2019, le phare de Santo Antonio de Barra, au Brésil en 2020, le phare de Cape Byron, en Australie en 2021 et le phare Homigot, à la République de la Corée en 2022.

Le Ministère de l’Equipement et de l’Eau poursuit ses efforts pour la valorisation et la conservation de tous les phares du Royaume et compte organiser, en 2023, des compétitions et des prix pour encourager la culture maritime, la création et l’innovation autour des phares.​

Pour réagir à ce post merci de vous connecter ou s'inscrire si vous n'avez pas encore de compte.