L'initiative atlantique de SM le Roi pour le Sahel, un tournant historique et stratégique pour une Afrique prospère (Secrétaire exécutif de la COMHAFAT )

Science
Typography

Fès - L’initiative atlantique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Océan Atlantique, est un "tournant historique et stratégique pour une Afrique prospère", a souligné, mardi à Fès, le secrétaire exécutif de la Conférence Ministérielle pour la Coopération Halieutique des Etats Africains membres de l’Océan Atlantique (COMHAFAT), Taoufik El Ktiri.

 

L'initiative royale pour un continent intégré et prospère est un signal fort à l’égard des pays africains et constitue une opportunité d’inclusion régionale, a dit M. El Ktiri lors d’un atelier organisé sous le thème "La communication au service d’une économie bleue durable et inclusive" par la COMHAFAT en collaboration avec l’Observatoire des Médias pour une Pêche Durable en Afrique (OMPDA).

"Il va s’en dire que cette initiative royale est le symbole d’un Maroc parfaitement intégré dans l’ensemble africain où il joue un rôle de pourvoyeurs de solutions et de stabilité notamment en matière de sécurité alimentaire ou le secteur halieutique, à travers l’exploitation durable et rationnelle de ses ressources, y contribuera pleinement" , a-t-il poursuivi.

Cette rencontre, a-t-il enchaîné, s’inscrit parfaitement dans ce cadre et dénote la mobilisation de la COMHAFAT à travers ses connexions et ses partenaires pour contribuer à atteindre les objectifs du développement d’une économie bleue continentale durable et inclusive, qui constituera un important relais de croissance.

Il a précisé que l’objectif général consiste à sensibiliser à l’importance du soutien médiatique autour de l'économie bleue pour contribuer à faciliter l’adoption des stratégies régionales et nationales de communication adaptées pour accompagner l'implémentation et le suivi des actions en faveur de l'économie bleue durable en Afrique, et particulièrement dans la région de la COMHAFAT.

Il a aussi fait savoir que cet atelier est également l’occasion de s’appuyer sur des actions et projets innovants comme l’Observatoire Halieutique Marocain, un outil de communication de données scientifiques halieutiques en temps réel, et le projet de la web TV africaine dédiée à la diffusion de l’information et la connaissance en s’appuyant sur la plateforme collaborative de l’Initiative de la Ceinture Bleue.

El Ktiri a aussi rappelé que l'organisation de cet atelier, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des relations de partenariat qui lient la COMHAFAT et l’OMPDA, consacre la continuité des initiatives prises ces dernières années dans ce domaine et constitue le troisième du genre après celui organisé en ligne, le 04 novembre 2020 sous le thème "Le Renforcement des capacités des communicateurs sur la gestion des ressources halieutiques et la lutte contre la pêche INN" et celui tenu du 5 au 7 mai 2022 à Agadir sous le thème "Les médias au service du développement durable des pêches et de l’aquaculture".

Dans une déclaration à la presse, Victorine Yao-Yoboue, journaliste en côte d’Ivoire - OMPDA, a salué l'initiative atlantique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Océan Atlantique, estimant "les Etats africains ne tirent pas suffisamment le profit qu'il faut de la mer".

"En Côte d'Ivoire, dont je suis originaire, nous avons 550 kilomètres de côtes et malheureusement, il y a des désastres aujourd'hui telle la pollution marine qui constitue un véritable frein, a-t-elle dit.

Mme Yao-Yoboue a appelé aussi à la poursuite des efforts pour soutenir les initiatives telles que celles lancées au Maroc par SM le Roi Mohammed VI afin que l'Afrique puisse se développer de façon saine en profitant de ses océans, de ses ressources marines et en essayant de développer d'autres concepts qui pourraient lui permettre de favoriser son essor véritable.

De son côté, Marcelle Aka, porte-parole de l'OMPDA, s'est félicitée de l'initiative atlantique de SM le Roi Mohammed VI destinée à favoriser l'accès des Etats du Sahel à l'Atlantique, relevant l'importance de la thématique débattue qui "appelle à une collaboration, à une coopération des États et appelle aussi à la conscience collective parce que les défis sont énormes".

L’économie bleue prend en compte la gestion des déchets qui impacte la durabilité du secteur et aussi qui menace la sécurité alimentaire, a-t-elle précisé.

Cet atelier de deux jours porte sur plusieurs axes dont "Le rôle des organisations régionales des pêches dans la gouvernance de l’économie bleue", "L’économie bleue pilier d’un nouveau modèle de développement du Maroc", "Mécanismes de financement de l’économie bleue", "L’Initiative Ceinture Bleue: Pour une intégration scientifique, économique et environnementale en faveur de l’économie bleue", et "La pêche et l’aquaculture, piliers d’une économie bleue durable dans la région COMHAFAT".

Pour réagir à ce post merci de vous connecter ou s'inscrire si vous n'avez pas encore de compte.