Vagues dans l’Océan (Maroc)

Science
Typography

Pour nos rivages, les vagues de tempête sont providentielles et ont des bienfaits multiples. Elles apportent des rations fraîches du bouillon océanique dont se nourrissent par filtrage les bivalves.

En dispersant les spores des algues ou les embryons de poissons, elles participent pleinement à la survie des espèces végétales et animales.

En plongeant en profondeur, elles labourent et fertilisent les fonds marins. En remuant les galets, elles contribuent à leur nettoyage. Elles peuvent emporter une plage en une nuit et en construire une nouvelle au printemps suivant, éliminant par là même toute forme de pollution. Elles apportent ainsi des sables nouveaux, riches en nutriments essentiels au développement des algues si précieuses. C'est aussi dans ces sables régénérés que viendront pondre les poissons prédateurs comme le congre ou le loup de mer.

Pour donner une idée de l'ampleur du phénomène, il faut savoir qu'au cours de la tempête du 6 janvier 2014, des lames tumultueuses ont atteint un pic de 13 mètres de creux. Les remaniements se sont élevés à 500 000 m3 de sédiments par kilomètre de plage. Ce qui pour un linéaire de 1 000 km conduit au chiffre astronomique de 0.5 milliard de m3 de sables emportés vers le large en une seule matinée.

Si par exemple, nous devions effectuer ces dragages par les moyens dont nous disposons aujourd'hui, cette entreprise durerait un siècle, et je vous laisse deviner le coût de cette opération… .

Lire le texte intégral :Vagues dans l’Océan (Maroc)

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir