23 plages labélisées Pavillon Bleu pour cet été

Science
Typography

23 plages ont été labellisées et pourront arborer le Pavillon bleu pour la saison d’été. Elles offrent aux estivants des plages aux meilleurs standards internationaux.

 

Le label international Pavillon Bleu a été décerné par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, et la Fondation internationale pour l’Education à l’Environnement (FEE) à 23 plages, sur les 80 inscrites dans son programme phare Plages Propres.

 

Il s’agit des plages de (Voir la Carte en pièce jointe) :
 
1. Achakar /Tanger - Asilah ;  
2. Aglou sidi moussa / Tiznit; 
3. Arekmane / Nador ;
4. Ba-kacem (Tanger-Asilah);
5. Bouznika ; 
6. Skhirate;
7. El Moussafir / Dakhla; 
8. Essaouira;
9. Foum loued / Laâyoune ; 
10. Haouzia ; 
11. Imintourga / Mirleft; 
12. Ain Diab 
13. Mme Choual / Ain Diab Extension;
14. Oualidia ; 
15. Oued Laou / Tétouan
16. Oum labouir / Dakhla ; 
17. Safi; 
18. Saidia, 
19. Sidi Rahal ;
20. Sol / Tanger - Asilah ; 
21. Souiria lkdima / Safi; 
22. Station touristique de Saidia ;
23. Cap Beddouza/Safi
 

Le Pavillon Bleu a été créé par la FEE. Il flotte sur plus de 4000 plages et marinas de 49 pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique ou des Caraïbes ou du Pacifique. Depuis son introduction par la Fondation en 2002, il intéresse de plus en plus de plages, passant de 5 en 2005 à 23 cette année. Une progression qui traduit les efforts de la Fondation et ses partenaires pour le programme Plages Propres lancé en 1999.

L’octroi du label à une plage se fait sur la base du respect de quatre familles de critères : qualité des eaux de baignade, information, sensibilisation et éducation à l’environnement, hygiène et Sécurité, et enfin aménagement et gestion. Ces critères sont contrôlés tout au long de la saison par un comité national animé par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir