Les villes côtières doivent privilégier le recours à une gestion "globale et intégrée" des ressources naturelles

Science
Typography

Rabat - Les villes côtières doivent privilégier le recours à une gestion "globale et intégrée" des ressources naturelles, y compris le littoral, a affirmé, samedi à Rabat, la ministre déléguée, chargée de l'eau, Mme. Charafat Afilal.

"Cette gestion doit porter sur la bonne gouvernance de l’eau en abandonnant les approches fragmentées", a précisé Mme. Afilal, dans une allocution lue en son nom par Moulay Driss Hasnaoui, Chef de division des ressources en eau au ministère, lors d’une conférence-débat, organisée à l’École Mohammadia d’ingénieurs (EMI), sous le thème "Réchauffement Climatique : Quels impacts sur le littoral ?".

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir