900x170 Corridors

Merja de Fouwarate (Kénitra) et Sebkhat Imlili (Dakhla) inscrits sur la liste Ramsar des zones humides d'importance internationale

Science
Typography

Kénitra – Merja de Fouwarate, relevant de la municipalité de Kénitra, et Sebkhat Imlili (province de Dakhla) ont été récemment inscrits sur la liste Ramsar des zones humides d’importance internationale.

L’inscription de Merja de Fouwarate et de Sebkhat Imlili, qui a eu lieu le 12 janvier, porte à 26 le nombre de sites marocains figurant dans la liste Ramsar des zones humides d’importance internationale, avec une superficie totale de 274.286 hectares.

La Liste des zones humides d’importance internationale a été établie conformément à la Convention sur les zones humides (Ramsar 1971). Les zones humides qui sont inscrites sur cette liste acquièrent un nouveau statut au niveau national et, aux yeux de la communauté internationale, prennent une importance, non seulement pour le pays où elles se trouvent, mais aussi pour toute l’humanité.

A cette occasion, le Haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim El Hafi, a procédé à la remise des certificats de classification de ces deux sites sur la liste des zones humides d’importance internationale aux représentants de la municipalité de Kénitra et du conseil provincial de Dakhla, jeudi à Kénitra, lors d’une cérémonie organisée en célébration de la Journée mondiale des zones humides.

Dans une déclaration à la presse, M. El Hafi a souligné l’importance de l’inscription de ces deux sites écologiques sur la liste Ramsar des zones humides d’importance internationale, rappelant qu’il s’agit de l’aboutissement d’un long processus et d’études visant à établir leur conformité aux conditions et normes requises.

Il a également fait savoir que l’ambition à l’horizon 2024 est d’atteindre le nombre de 30 sites inscrits sur la liste des zones humides d’importance internationale, rappelant que le Maroc est passé de 4 sites « Ramsar » en 2000 à plus de 24 zones humides d’importance internationale en 2015, dans le cadre de la stratégie nationale des zones humides 2015-2024.

De son côté, le président de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, Abdessamad Sekkal, a souligné le rôle essentiel des zones humides en faveur d’une urbanisation durable, mettant en avant la nécessité de concilier entre l’aménagement urbain et la valorisation de ces espaces important dans la formation et l’organisation des territoires et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens.

Dans une déclaration à la MAP, il a appelé à préserver ces zones contre toute détérioration, en tenant compte de leur richesse et leur rôle dans la préservation de l’environnement et de la biodiversité des espaces qui les entourent.

Selon la Convention sur les zones humides, le choix des zones humides à inscrire sur la liste devrait être fondé sur leur importance internationale au point de vue écologique, botanique, zoologique, limnologique ou hydrologique.

L’objectif de cette liste consiste à élaborer et maintenir un réseau international de zones humides importantes, en raison des fonctions écologiques et hydrologiques qu’elles remplissent, pour la conservation de la diversité biologique mondiale et la pérennité de la vie humaine.

Le Maroc a ratifié la convention Ramsar en 1980. Le Haut-Commissariat des eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, en sa qualité de point focal de la convention Ramsar, œuvre en collaboration avec ses partenaires, pour la préservation de ces écosystèmes dans le but de les faire connaître, en révéler les potentialités et agir dans le sens d’une utilisation rationnelle qui en respecte l’équilibre.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir

900x170 Corridors