Les enjeux techniques et économiques des résolutions de l’OMI et de l’OACI sur la teneur en soufre des carburants marin et aérien : quelles est la position du Maroc ?

Science
Typography

En octobre 2016, l’Organisation Maritime Internationale (OMI) a décidé de limiter à 0,5% la teneur de soufre du combustible marin à compter du 1er janvier 2020. Dans le domaine aérien, l'Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) a aussi lancé sur la question une politique nouvelle pour maintenir les émissions nettes mondiales de carbone provenant de l’aviation internationale au même niveau à partir de 2020.

Le but de cette conférence est d’attirer l’attention des opérateurs et des autorités portuaires et aéroportuaires de notre pays sur les enjeux économiques résultant de ce mouvement mondial, afin de mettre une grille de lecture.

L’intervention des experts des Organisations Internationales permettra d’établir un débat avec nos experts sur ces questions et de faire le point sur la position du Maroc face à cette nouvelle distribution des cartes.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir