La création d'une ligne maritime et d'un fonds d'investissement au centre du forum d'investissement maroco-saoudien à Djeddah

Croisière
Typography

L'ouverture d'une ligne maritime entre le Maroc et l'Arabie saoudite et la création d'un fonds d'investissement commun ont été au centre des discussions entre les opérateurs économiques des deux pays dans le cadre du Forum de l'investissement maroco-saoudien, tenu dimanche à Djeddah.

Un parterre de représentants des secteurs public et privé des deux pays, d'experts dans les domaines de l'investissement, des transports, du commerce, des technologies, du développement et des douanes, se sont penchés sur l'importance du transport maritime pour le développement des échanges commerciaux. Pour Hamza Bakr, responsable au Conseil des chambres de commerce et d'industrie saoudiennes, les études réalisées ont démontré l'importance stratégique d'ouvrir, dans les plus brefs délais, une ligne de transport maritime entre l’Arabie saoudite et le Maroc, afin de promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays. M. Bakr a préconisé à cet effet l'établissement d'une ligne maritime reliant les ports de Tanger, Radès et Djeddah ou Tanger, Marseille, Radès et Djeddah pour en obtenir le plus de rentabilité et de pérennité possibles.

Le responsable saoudien a souligné, de même, la pertinence d'intégrer les ports des pays maghrébins dans ce projet à même d'insuffler une nouvelle dynamique économique qui doit passer par une plus grande complémentarité économique et commerciale entre ces pays d'une part, et entre eux et l'Arabie Saoudite d'autre part.

Il a, à cet égard, appelé les opérateurs économiques à s'impliquer activement dans la concrétisation de ce projet qui germe depuis une vingtaine d'années.

Initié par le Conseil d'affaires maroco-saoudien, ce Forum s'est tenu dans le cadre des préparatifs de la 12è session de la commission mixte maroco-saoudienne, qui se tiendra mardi sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saâd Dine El Otmani et de son homologue saoudien, SAR le Prince Saoud Al Faiçal. Par ailleurs, les opérateurs économiques se réunissent lundi dans le cadre du conseil des hommes d'affaires des deux pays, sous la présidence de Mohamed Fahd Hammadi du côté saoudien et de Khalid Benjelloun du côté marocain. Prennent part à cette réunion 53 hommes d'affaires marocains représentant les secteurs du commerce et de l'industrie, outre des représentants de départements ministériels et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Après avoir souligné que le projet d'ouverture de cette ligne maritime s'inscrit en droite en ligne du plan stratégique de développement du secteur du transport maritime, Abdellah Abou El Fath El Idrissi, responsable au ministère de l'Equipement et des transports, a appelé les entrepreneurs saoudiens à renforcer leur présence dans ce secteur et à contribuer à l'ouverture de cette ligne de transport maritime.

Même son de cloche chez M. Hammadi qui a mis l'accent sur la nécessité de conjuguer les efforts pour hisser ce projet au rang des priorités, l'objectif étant de booster leurs échanges commerciaux bilatéraux, notant que l'étude réalisée a démontré que ce projet est de nature à fluidifier la circulation des marchandises entre les deux Royaumes, dont le volume se situe entre 4.000 et 5.000 conteneurs par mois.

Cette ligne maritime permettra ainsi de revitaliser les échanges commerciaux entre les deux pays qui ne dépassent pas 2,85 milliards de dollars par an, constitués essentiellement de produits saoudiens exportés vers le Maroc, alors que les exportations marocaines à destination de l'Arabie Saoudite ne représentent qu'une partie minime de ce chiffre, à savoir 105 millions de dollars, a fait savoir le secrétaire général de Maroc Export, Larbi Bourabaa.

Par ailleurs, le président de la délégation marocaine à la réunion du conseil des hommes d'affaires des deux pays, Khalid Benjelloun, a souligné que les deux parties sont convenues de la nécessité impérieuse de procéder à la création d'un fonds d'investissement commun et de promouvoir les échanges économiques commerciaux bilatéraux.

M. Hammadi, du côté saoudien, a souligné que ce projet de fonds reflète la volonté des deux pays de faire du secteur privé un partenaire fondamental dans les efforts visant à renforcer les relations de partenariat entre les opérateurs économiques marocains et saoudiens.

You might like also

Un accord pour développer le tourisme de croisière
Les autorités portuaires de Tanger Ville, Malaga et Tenerife ont signé, lundi à Tanger, un accord de coopération visant à développer le tourisme de croisière dans l’ouest de la Méditerranée. …
5 Days ago
Port de Tanger Ville: Hausse de 14,3% du nombre d’escales
La stratégie de développement du tourisme de croisière du Port de Tanger Ville, axée sur l’expérience client, a donné des premiers résultats positifs avec une augmentation de 14,3% en 2019 et une une programmation d’escales confirmée de plus de 16% en 2020. …
5 Days ago
Les présidents de l'Autorité Portuaire d'Almeria et le président de BALEARIA échangent sur leur collaboration
Jesús Caicedo, président de l'autorité portuaire d'Almeria (APA), a eu des entretiens avec le président de la compagnie maritime Baleària, Adolfo Utor. …
76 Days ago
Participation du port de Tanger-Ville au plus important rendez-vous des croisiéristes en Europe
Des responsables du port de Tanger Ville ont pris part au Seatrade Europe 2019 le plus important rendez-vous des acteurs du marché de la croisière en Europe et dans le monde. …
86 Days ago
Recevez notre newsletter