Dragage de Sable: Le Rapport qui a fait tomber des têtes à la société de Dragage

Marine Marchande
Typography

altDurant tout l’été 2012, la compagnie de dragage nationale a fait l’objet de toutes les spéculations. Entre rumeurs sur des règlements de comptes entre cadres dirigeants et divergences familiales entre le père et son fils, le microcosme maritime n’y comprenait plus rien.

 

Le récent rapport de la cour des comptes, vient ainsi lever le voile sur une partie du mystère qui a entouré le limogeage du président du Groupe (qui n’est autre que le fils du propriétaire) et du Directeur de la filiale de dragage.

Le rapport de la cour des comptes a mis en lumière le fait que durant la période de 2008 à 2010 en se basant sur les quantités commercialisées, l’écart moyen entre ces dernières et les quantités minimales à extraire prévues par le cahier des charges est de 62%.

Ainsi, pendant trois exercices successifs la société de dragage, n’a valorisé en moyenne que le un tiers du sable extrait et n’a dragué que les quantités minimales prévues par le cahier des charges de l’autorisation.

Mais, il semblerait bien que ces chiffres n’ont pas convaincu les limiers de la cour des comptes qui ont conseillé au Ministère de renforcer son système de suivi et de contrôle. Ce constat, a également finit apparemment par attirer l’attention du propriétaire de la société de Dragage qui lui aussi à commanditer un audit similaire sur le sujet.

Résultats des courses, une réorganisation complète de la société de Dragage, dont une nouvelle équipe dirigeante vient d’être mise en place.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet