Le Maroc et la Libye examinent la possibilité d'ouverture de lignes maritimes directes entre les deux pays

Marine Marchande
Typography

La possibilité d'ouvrir des lignes maritimes directes régulières entre le Maroc et la Libye a été au centre des entretiens, mardi à Tripoli, entre l'ambassadeur du Maroc en Libye, Mohamed Belaich, et le ministre libyen des Transports, Abdelkader Mohamed, a rapporté l'agence de presse MAP.

Cette entrevue a constitué une occasion de souligner l'importance sur le plan économique de l'ouverture de liaisons maritimes régulières entre les ports du Maroc et de la Libye, notamment les effets positifs d'une telle démarche sur la croissance du volume des échanges commerciaux bilatéraux et la facilitation de la mobilité des personnes entres les deux pays.

Cet entretien, selon M. Belaich , a porté sur les "moyens de renforcer les relations de coopération entre le Maroc et la Libye dans le domaine des transports considéré comme vecteur essentiel pour promouvoir le développement économique et faciliter la mobilité des personnes et des capitaux".

Il a, à ce propos, fait savoir que des experts libyens et marocains se pencheront prochainement sur l'élaboration d'une convention bilatérale portant sur l'ouverture d'une liaison maritime entre les deux pays, soulignant la ferme volonté des deux pays de "jeter les bases d'un partenariat bénéfique au service de leurs intérêts communs et de la consolidation des relations bilatérales" notamment dans le domaine économique.

"Le ministre libyen a fait part, de son côté, de la disposition de son pays à élargir les champs de coopération économique avec le Royaume de manière à répondre aux aspirations de développement des deux pays et d'assurer leur intégration économique", a ajouté le diplomate marocain.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir