Un rapport international accable la Direction de la Marine Marchande (DMM) et hypothèque les chances de réélection du Maroc au conseil de l’OMI

Marine Marchande
Typography

L’Organisation Maritime Internationale (OMI) a adressé un rapport à charge aux autorités maritimes marocaines pour lui signifier ses nombreuses insuffisances et défaillances par rapport à ses engagements internationaux. 

 

Le rapport qui est encore confidentiel, vient s’ajouter à un autre rapport d’audit tout aussi accablant produit par l’agence européenne de sécurité maritime (EMSA) et qui n’a pas été tendre avec la Direction de la Marine Marchande. 

La directrice de la marine marchande qui ne semble porter que peu d’intérêt au bon fonctionnement de son administration, s’est faite plutôt discrète sur ces sujets. Ainsi, aucun plan d’action n’a été mis en place pour remédier à ces non-conformités ou même pour tenir les engagements pris par le Royaume lors de son élection au conseil de l’OMI il y a deux ans. 

Il est certain que le Royaume risque de payer très cher ces dysfonctionnements surtout à la veille des élections du conseil de l’OMI en novembre prochain. 

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet