« Vous n'êtes pas seuls » : le Secrétaire général de l'OMI envoie un message personnel poignant aux gens de mer.

Marine Marchande
Typography

« Vous n'êtes pas seuls. Vous n'êtes pas oubliés. » C'est ce qu'a déclaré le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, dans un message personnel émouvant adressé aux gens de mer du monde entier. Il leur a assuré que l'OMI comprend les problèmes uniques auxquels ils sont confrontés pendant la pandémie de COVID-19 et qu'elle travaille sans relâche à tous les niveaux pour trouver des solutions.

Des centaines de départs de navires ont été annulés en raison de la réduction des échanges commerciaux liée au ralentissement de l'économie mondiale. Partout sur la planète, des ports ont soit fermé, soit réduit considérablement leurs activités.

Les restrictions imposées aux voyages et aux déplacements du personnel, adoptées par la plupart des pays, ont laissé de nombreux gens de mer coincés à bord des navires, incapables de débarquer ou d'être remplacés par des équipages de relève. D'autres se retrouvent bloqués dans des hôtels, sans salaire et sans possibilité de prendre un vol pour rentrer chez eux.

On estime que, chaque mois, 100 000 gens de mer terminent leur contrat et rentreraient normalement en avion, mais la pandémie de COVID-19 a des conséquences négatives énormes sur ce processus de rapatriement.

Depuis le début des mesures de confinement adoptées un peu partout dans le monde, l'OMI est en contact étroit avec les syndicats, les associations de protection des gens de mer, les armateurs, les gouvernements et les autres institutions des Nations Unies, plus particulièrement l'Organisation internationale du Travail, afin de trouver des solutions. 

M. Lim a déclaré qu'il a été « profondément touché par les nombreuses histoires que nous avons entendues de la part de gens de mer sur les défis, les difficultés et les sacrifices qu'ils ont faits pour maintenir la chaîne d'approvisionnement mondiale et ainsi aider la population mondiale. »

Il a pris note des difficultés rencontrées par le secteur maritime pour effectuer des changements d'équipages, dispenser des soins médicaux aux membres de l'équipage malades ou blessés ou permettre les congés à terre, et a ajouté qu'il est grandement préoccupé par l'impossibilité d'assurer l'approvisionnement ou le rapatriement des membres d'équipage.

Décrivant les marins comme étant « en première ligne » de la lutte mondiale contre la pandémie, M. Lim a déclaré : « Nous comprenons tous, à l'OMI, les défis auxquels vous êtes confrontés. » « À tous les gens de mer, mon message est fort et clair : nous sommes à l’écoute. Nous vous entendons », a ajouté M. Lim.

Le Secrétaire général a écrit à tous les États Membres de l'OMI pour les exhorter à reconnaître tous les gens de mer comme des « travailleurs-clés », à supprimer tout obstacle à l'obtention de leurs documents et à lever les restrictions nationales aux déplacements afin qu'ils puissent rentrer à la maison au terme de leurs contrats et rejoindre leurs familles. Il a indiqué que le personnel de l'OMI travaille jour et nuit pour aider à résoudre rapidement les cas individuels.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir