Comanav, bribes d'histoire 1946 - 2000...

Marine Marchande
Typography

La « Compagnie Franco-Chérifienne de Navigation, CFCN » a été créée en 1946, au lendemain de la 2ème guerre mondiale. Les principaux actionnaires de cette société étaient les armateurs français « Compagnie Paquet » (34% du capital), « Compagnie Générale Transatlantique, CGT » (13%) et « Société Anonyme de Gérance et d’Armement, SAGA » (13%). A côté de ces armateurs, la Caisse des Dépôts et Consignations et l’Etat marocain détenaient chacun 16,50% du capital de la compagnie.

Au cours de la période 1947-1951, CFCN a acquis trois navires de seconde-main et commandé la construction d’un quatrième navire:

  • Août 1947 : Acquisition du M/S « Djerrada » de 6.112 TPL construit en 1944.
  • Juin 1947 : Acquisition du M/S « Khouribga » de 8.000 TPL construit en 1921.
  • Avril 1948 : Acquisition du M/S « Zelidja » de 10.287 TPL construit en 1943.
  • Août 1951 : Commande à la construction en RFA du M/S « Oudaia » de 2.450 TPL.

La taille des trois premiers navires, importante pour l’époque, indiquait clairement l’usage auquel ils étaient destinés : Le tramping international. En effet les armateurs-actionnaires de CFCN ont exclu statutairement cette compagnie du transport des échanges entre le Maroc et la France qui constituaient l’essentiel du commerce extérieur marocain.

Mais à quelque chose malheur est bon. CFCN a fait un meilleur apprentissage de son métier d’armateur puisqu’elle a dès le début appris à opérer en milieu concurrentiel international. En outre, ses activités dans le tramping l’ont amenée à développer un réseau mondial d’agences maritimes qui lui sera très utile par la suite.

Pour continuer la lecture et découvrir l'Epopée COMANAV cliquez ici

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir