Un rapport accablant pour le Maroc de l'Agence Européenne de la sécurité maritime

Sécurité Maritime
Typography

La Direction de la Marine Marchande a fait l'objet du 18 au 22 Mars 2019 d'un audit de la part de l'Agence Européenne de la sécurité maritime.

L'audit qui a été réalisé par des experts de l'organisation maritime internationale (OMI) et qui rentre dans le cadre des engagements internationaux du Royaume vise à contrôler la conformité de la mise en œuvre des dispositifs réglementaires, institutionnels et techniques relatifs à la sécurité maritime.

Les résultats de l'audit ont été accablants pour le Maroc sur plusieurs points, notemment sur la plan réglementaire, puisque la transposition de la réglementation internationale au niveau du dispositif législatif marocain souffre de beaucoup de retards malgré la ratification par le Maroc de la plupart des conventions internationales.

Ce rapport d'audit a soulevé également plusieurs aspects relatifs à la sécurité portuaire et de l'environnement, mais malheureusement celui-ci, n'a pas été communiqué aux organismes concernés comme l'Agence Nationale des Ports (ANP), l'Autorité Portuaire de Tanger (TMPA), le département de la pêche maritime et celui de l'environnement, ainsi que la Marine Royale.

Si la situation décrite dans le rapport d'audit n'est pas rapidement corrigée, le Maroc risque de subir dès 2020 de graves conséquences sur son trafic maritime, avec notemment une hausse des primes d'assurances et la désertion par certaines lignes maritimes de ces ports, ce qui se confirment déjà avec la chute de l'indice de connectivité maritime du Royaume dans le dernier rapport de la CNUCED.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet