Journées de sensibilisation à la propreté au lac sidi Boughaba et à la plage Mehdia

Science
Typography

Rabat- Deux journées environnementales, sportives et artistiques ont été organisées les 29 et 30 juin au lac de Sidi Boughaba et à la plage de Mehdia pour sensibiliser à la propreté de ces lieux.

 

Organisés par l’Association Ecologie et art à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement et de celle des océans, ces deux événements s’inscrivent dans la dynamique de changement comportemental des citoyens pour réduire la pollution du littoral et du lac de Sidi Boughaba.

Cette action de sensibilisation, menée aussi par le groupe scolaire la Réserve en collaboration avec la commune de Mehdia, se fixe pour objectif d’informer et d’alerter les visiteurs du lac et les estivants de la nocivité des déchets issus de la consommation humaine sur ce milieu naturel.

Ces journées environnementales, initiées sous le thème « La propreté fait la différence », ont été marquées par des campagnes de nettoyage sur le lac et la plage, outre un programme riche en activités ludiques et instructives.

Des activités sportives (aérobic, yoga, beach- volley et mini-foot) et artistiques (théâtre, arts plastiques et recyclage) au profit des enfants, jeunes et grands étaient au programme, pour permettre une prise de conscience de l’importance de la protection du littoral et des zones humides.

Dans une déclaration à la MAP, le trésorier de l’association Ecologie et art, Abdelati El Kouch a souligné que cette activité écologique s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de l’environnement et la Journée mondiale de l’océan, en partenariat avec une pléiade d’acteurs associatifs et la commune territoriale de Mehdia.

Évoquant la valeur et les rôles écologiques de Sidi Boughaba, M. El Kouch a indiqué que ce site se distingue, surtout, par de grands espaces riches et variés avec une faune et flore diversifiées.

Dans ce cadre, il a fait savoir que cet espace écologique intégré regorge d’espèces végétales et animales et comprend un lac permanent d’eau douce.

La Direction du partenariat, de la communication et de la coopération du Secrétariat d’Etat chargé du Développement durable, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, la Régie autonome de distribution d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide de la province de Kénitra (RAK) et la Société protectrice des animaux et de la nature (PANA) ont, de leur côté, animer des stands sur place. Ces stands ont accueilli le grand public pour l’informer des problématiques menaçant le patrimoine naturel et les moyens d’y remédier.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet